Le guide de la vie à Londres

Je suis arrivée à Londres en 2010, comme tout le monde je suis passée par la case colocation, ouverture de compte en banque, recherche de job…Au fil des années, j’ai écrit de nombreux articles sur le vie à Londres pour vous aider à vous y retrouver. Le truc, c’est que ce blog date aussi de 2010 donc pour vous simplifier la vie, j’ai crée ce guide de l’expatriation à Londres (qui fonctionne aussi plus largement pour l’Angleterre). Sur cette page, vous trouverez les liens vers tous les articles que j’ai pu écrire sur l’expatriation à Londres depuis le début du blog.

Ce guide de la vie à Londres couvre:

  • Débuter sa vie d’expat à Londres: logement,
  • Les transports à Londres,
  • La recherche de travail (qualifié et non qualifié),
  • La liste des démarches que vous pourriez avoir à faire, (obtenir un permis de conduire anglais ou s’inscrire chez un docteur par exemple),
  • La liste des articles sur le quotidien d’un londonien (mon quotidien en l’occurence),
  • Et enfin quelques liens vers des articles clés sur le tourisme à Londres.

 

1. Comment bien débuter sa vie d’expat à Londres

little-venice-londres

Comment trouver un logement à Londres ?

Ce sera l’une des premières étapes dans votre expatriation: trouver un logement à Londres est parfois difficile à trouver dans le sens où tout est cher et qu’il y a beaucoup de demande. Mais il faut également faire attention aux nombreuses tentatives d’arnaques au logement à Londres. Si vous avez un gros budget, vous aurez déjà beaucoup plus d’opportunités de logement. 

La plupart des jeunes arrivants devront passer par la case colocation. A moins que vous ayez de gros revenus ou beaucoup d’économies qui vous permettra de prendre un appartement directement. Sachant que la location d’appartement/maison se fait la plupart du temps via des agences immobilières et qu’ils demandent des références, un emploi en CDI, de gagner le double du loyer…Attention, ce n’est pas impossible mais il faut avoir un bon dossier et … des sous. La colocation, c’est plus simple au début.

>> Lire mon article sur les arnaques au logement à Londres <<

Voici quelques articles sur le logement à Londres que j’ai pu écrire sur ce blog:

De quels documents as-t’on besoin pour trouver un logement en Angleterre?

Si vous passez par Gumtree (l’équivalent du Bon Coin au Royaume Uni), on ne vous demandera pas grand chose si vous passez par un propriétaire privé. Vous économiserez aussi les frais d’agences qui tournent en général autour de 200 GBP. Il est probable qu’on vous demande quand même un passeport.

En revanche, si vous passez par une agence immobilière on vous demandera les documents suivants:

  • pièce d’identité (préférez le passeport à la carte nationale d’identité),
  • on vous demandera de remplir différents formulaires et de donner le contact de votre employeur pour vérifier que vous travaillez et que vous gagnez assez pour payer le loyer.
  • On peut aussi vous demander le contact de votre ancien propriétaire.
  • Ces informations seront vérifiées: un organisme spécialisé dans le “references check” passera un coup de fil à votre employeur et ancien propriétaire pour vérifier les informations. On vous demandera aussi des coordonnées bancaires, d’un compte en banque britannique pour le paiement du loyer.

Comment est gérée la caution en Angleterre et comment la récupérer ?

En Angleterre, votre caution est versée à l’agence immobilière ou au propriétaire si vous n’utilisez pas d’intermédiaire. Ensuite, ils doivent envoyer cette caution à un organisme spécialisé dans la gestion de cautions (bien souvent c’est l’entreprise DPS qui s’en charge mais il en existe d’autres). Une fois la caution reçue par cet organisme, vous recevrez des identifiants et mots de passe pour vous connecter sur leur site et ainsi vérifier le statut de votre caution. Au moment de quitter votre logement et en cas de litige, c’est cet organisme qui va trancher. En quittant votre logement, c’est aussi eux qui vont vous redonner la caution. Légalement le propriétaire d’un logement (ou l’agence immobilière) sont obligés de protéger votre caution via l’un de ces organismes.

Si votre caution n’est pas protégée (vous êtes donc en relation avec un propriétaire qui ne respecte pas la loi), vous pouvez ne jamais la revoir et bien qu’il y a sûrement des recours, allez-vous vraiment commencer une procédure pour quelques centaines de livres ? La protection de la caution est un point important, gardez toujours en tête que si elle n’est pas protégée il y a de fortes chances que vous ne la reverrez jamais, même si vous n’avez pas détérioré le logement. Quand vous visitez un logement, demandez bien au propriétaire ou à l’agent immobilier comment la caution sera gérée. Si on refuse de passer par un organisme comme DPS, ne prenez pas le logement: ça vous évitera des ennuis au moment de récupérer la caution.

 

2. Se déplacer à Londres: guide des transports en commun

woburn-walk-londres

Utiliser les transports en commun à Londres

C’est pas si évident que cela quand on vient d’arriver. Entre les Pass à la journée, l’Oyster en Pay As You Go, les trains, l’overground, les bus…on peut vite être perdu. Quoique maintenant, le système s’est un peu simplifié: on peut simplement utiliser les transports en commun en utilisant sa carte bancaire “contactless“: plus besoin d’acheter ou de renouveler son titre de transport, il suffit d’avoir sa carte bancaire avec soi. Niveau tarif, c’est le même prix qu’avec une Oyster Card.

Les quelques articles ci-dessous vous permettront de comprendre les transports londoniens mais aussi les moyens de transports qui vous permettront de vous déplacer en Angleterre et de rejoindre les aéroports.

Pour planifier vos trajets, consultez le site de National Rail pour les trains et Transport for London pour le reste (métro, bus…).

Pour se déplacer, il faut prendre en considération le fait qu’il y a différentes zones à Londres avec différents tarifs. Ces tarifs varient selon l’heure et le mode de transport utilisé. Par exemple, si vous voyagez uniquement en bus vous allez payer moins cher que si vous prenez le métro. Un billet en heure de pointe est plus cher qu’un ticket pour voyager le week-end. Le train n’est pas au même prix que le métro et les tarifs pour aller en zone 1 ne sont pas les mêmes que pour aller en zone 6 De ce fait, il est difficile de vous dire combien va vous coûter le transport à Londres car cela dépend de beaucoup de facteurs.

Quand on vit à Londres, on a tendance à prendre un pass à la semaine ou au mois pour se déplacer (ou une Oyster en Pay As You Go si les trajets ne sont pas réguliers) de ce fait, il est très courant qu’un londonien n’ait aucune idée du tarif pour un trajet. Après plusieurs années à vivre à Londres, je ne connais toujours pas les tarifs pour se déplacer en métro car j’utilise un pass.

       >> Simplifiez-vous la vie et si possible utilisez votre carte bancaire "contactless" <<

Que faire si je perds mon Oyster Card ?

Tout dépend. Il y a deux possibilités: soit elle est enregistrée à votre nom (voir associée à votre compte en banque) et dans ce cas là, vous devez impérativement contacter TFL en station ou leur téléphoner.

Si votre Oyster card est associée à votre compte en banque cela signifie que jusqu’à ce qu’elle soit désactivée quelqu’un d’autre peut l’utiliser pour aller n’importe où. Je vous laisse imaginer la facture. Je connais quelqu’un à qui c’est arrivé et en gros TFL vous rembourse les trajets frauduleux. C’est assez facile à voir car au final, le londonien va toujours dans les mêmes endroits. Si vous n’êtes jamais allés en zone 6 pendant plusieurs années et que des trajets apparaissent sur votre carte TFL reconnaîtra que ce n’est pas vous et vous remboursera. Cependant, il faut les prévenir sans quoi votre compte sera débité.

Si votre carte n’est pas enregistrée…vous n’avez plus qu’à en racheter une malheureusement.

Que faire si je perds mon weekly/monthly pass ?

Ici encore, tout dépend: si vous utilisez une Oyster Card enregistrée à votre nom, contactez TFL pour qu’ils vous en redonnent une et la créditent avec les jours restant. Pareil pour une carte mensuelle. Par contre, si vous achetez un ticket “papier” à la borne, c’est perdu.

Parlons du train de banlieue: ici, si c’est un pass mensuel que vous perdez, ils auront la possibilité de vous en refaire un. Par contre, si c’est une travelcard hebdomadaire, c’est perdu. Et ça m’est arrivé quelques fois parmi toutes mes années de vie à Londres et croyez-moi, ça ne fait jamais plaisir de repayer £75 pour un pass que vous venez d’acheter et de perdre.

Comment utiliser le contactless pour se déplacer à Londres ?

La grande nouveauté de ces dernières années: les cartes contactless. C’est génial et on a même plus besoin de l’Oyster Card du tout: on passe sa carte bancaire et on est débité en fonction de la longueur du trajet. Ca marche sur tous le réseaux TFL et dans les bus. D’ailleurs, n’oubliez pas qu’on ne peut plus payer en liquide dans les bus londonien. C’est assez agaçant d’ailleurs mais c’est comme ça. On ne peut utiliser que les cartes bancaires britanniques pour le contactless. Mais en même temps, si vous vivez à Londres c’est l’un des premiers problèmes que vous aurez réglé. Si vous visitez seulement Londres, prenez une Oyster Card.

 

3. Trouver un emploi à Londres (qualifié ou pas)

camden-lock

Les astuces pour trouver un job à Londres

Travailler à Londres est relativement facile si l’on compare à d’autres pays, cependant il y a quand même quelques petites choses à savoir avant de se lancer dans sa recherche. 

Voici quelques conseils pour trouver un job qualifié (ou non) et quelques articles qui vous présenteront la vie en entreprise en Angleterre afin que vous sachiez à quoi vous attendre une fois que vous aurez décroché un emploi.

Ai-je besoin d’un compte en banque pour travailler en Angleterre ?

Oui, il faut un compte en banque britannique. Ce serait dommage de perdre des sous à cause du taux de change et des frais bancaires, non ?

Comment ouvrir un compte en banque en Angleterre ?

Pour ouvrir un compte en banque en Angleterre, il vous faut une pièce d’identité et un justificatif de domicile. Vous pouvez utiliser une adresse temporaire et la mettre à jour plus tard. Personnellement, je suis passée par HSBC qui proposait à l’époque un compte spécial pour les jeunes étrangers qui viennent d’arriver en Angleterre. Mais j’ai entendu dire que Barclays & Lloyds sont pas mal et qu’il est assez facile d’ouvrir un compte chez eux. Ce n’est pas le cas de toutes les banques.

Est-ce que le Brexit a changé quelque chose ?

Non, pas encore. Quand on est ressortissant de l’Union Européenne, on peut toujours travailler au Royaume-Uni. Il y a des chances pour que le Brexit change quelque chose plus tard mais pour le moment, aucun changement.

Quels sont les horaires de travail en Angleterre ?

Le maximum hebdomadaire est de 48h par semaine, parfois quand vous signez un contrat, on peut vous demander de cocher une case qui vous permet de refuser de travailler plus que le volume horaire indiqué sur votre contrat. En pratique, je n’ai jamais rencontré quelqu’un à qui on a demandé de travailler 48h. Personnellement, j’ai un contrat de 37,5 h par semaine et je n’en fait pas plus que ça – sauf s’il y a un projet urgent à finir.

Quels avantages peut-on avoir via son travail ?

Tout dépend du type de contrat, du domaine d’activités, de la taille de l’entreprise…

Pour des emplois non qualifiés, à part le salaire vous n’aurez pas beaucoup d’avantage: peut-être des repas gratuits si vous travaillez dans la restauration par exemple. Si vous avez un office job bien souvent, vous aurez des avantages comme l’assurance santé privée (une sorte de mutuelle), des réductions sur l’abonnement à la salle de sport…Cela varie beaucoup selon les entreprises: là où je bosse on a la mutuelle santé, la salle de sport gratuite, des cours de yoga gratuits, des “strategy days” (des jours où l’on va faire du team building), une journée de vacances en plus par an pour aller soutenir une charity, boissons & fruits disponibles et gratuits tous les jours, possibilité de travailler de la maison, horaires flexibles…Il peut y avoir beaucoup plus d’avantages ou beaucoup moins, chaque entreprise décide.

 

4. Toutes les informations pratiques sur la vie à Londres

st-pancras-lock

Vous trouverez ici des articles supplémentaires sur la vie pratique: trouver un docteur à Londres, obtenir son permis anglais…

Voici les liens vers les articles qui vous seront particulièrement utiles:

Avant de pouvoir travailler au Royaume Uni, vous devrez faire une demande de National Insurance Number auprès du Job Centre Plus. Tout est expliqué sur le site officiel ici.

Si vous avez des questions spécifiques, n’hésitez pas à me contacter directement.

 

5. Expatriation: vivre à Londres au quotidien

cow-london

Ces articles couvrent la vie courante en Angleterre: la vie en entreprise, les différences culturelles, tout ce qui touche à la culture britannique et qui peut parfois surprendre un français fraîchement arrivé. Mais vous trouverez aussi par-ci, par-là des réflexions sur la vie à l’étranger qui se basent exclusivement sur mon expérience personnelle donc ne prenez pas tout au pied de la lettre!

Tous les articles regroupant mes réflexions sur la vie d’expatrié se trouvent ici.

 

6. Que faire à Londres?

header

Vous êtes maintenant installé et vous avez commencé votre vie londonienne. Of course, vous avez envie de visiter un peu ! Envie de visites classiques ou insolites, je vous propose des activités testées personnellement afin que vous ayez un aperçu de ce que Londres a à offrir. S’agissant d’une grande ville très dynamique, je n’ai pas tout essayé (il faut toute une vie pour ça) mais j’y travaille et quand une attraction mérite le détour, je vous en parle.

Voici donc quelques articles qui peuvent vous intéresser:

45 comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close