tower-bridge-londres-la-nuit

Il ne vous aura pas échappé que le Royaume Uni a quitté l’Union Européenne le 30 Janvier 2020 après avec une année de transition qui s’est terminée le 30 Décembre 2020. Pour ceux d’entre nous qui étaient déjà résidents, la vie de tous les jours n’est pas tellement différente jusqu’à présent, sauf lorsqu’il s’agit du travail.

Effectivement, vu que nous sommes maintenant hors Union Européenne, les règles pour trouver du travail en Angleterre ont changé. Ayant changé de poste en Janvier, j’ai pu tester la nouvelle procédure. Je me suis donc dis que ce serait l’occasion de vous parler un peu cette nouvelle procédure et d’anticiper certaines questions que vous allez certainement vous poser si vous comptez venir travailler au Royaume Uni un jour.

Disclaimer: je ne suis pas spécialiste de l’immigration. Cet article est basé sur mon expérience personnelle et complété par des informations provenant du site de l’Immigration Britannique. Vous trouverez les liens vers les sources dans cet article.

Qu’est-ce que le ‘Settled Status’ ?

Tout d’abord, entendons-nous sur la définition de ‘résident’. Ici, nous parlons de ceux qui ont le reçu le ‘Settled Status‘ de la part du Home Office. Le settled status est un statut qui est accordé (ou pas!) aux détenteurs de passeports de l’Union européenne à condition qu’ils aient déjà passé un certain temps dans un des pays du Royaume Uni: Angleterre, Pays de Galles ou Irlande du Nord.

Pour travailler en Angleterre légalement, maintenant il faudra soit un settled status, soit un pre-settled status ou un visa de travail. Le visa de travail suit un système de points, un peu comme le visa de travail en Nouvelle-Zélande.

On a jusqu’au 30 juin 2021 pour demander le settled ou pre-settled status via l’application de l’Immigration Britannique (ou en format papier). Chaque cas est différent mais pour simplifier:

  • soit vous aviez déjà vécu 5 ans d’affilée en Angleterre et vous obteniez le settled status
  • soit vous aviez vécu en Angleterre moins de 5 ans et dans ce cas on vous donnait le pre-settled status. Le pre-settled status vous permettait de continuer à vivre ici légalement en attendant d’atteindre les 5 ans. Et au bout de 5 ans, vous pouviez demander le settled status.

En gros le settled status, c’est la résidence permanence dans l’un des pays constituant le Royaume Uni. Avec ce status vous avez quasiment les mêmes droits que les nationaux, sauf le droit de voter aux parlementaires. Je vous l’accorde, c’est un “biggie” mais on avait déjà pas le droit avant le Brexit.

Travailler en Angleterre quand on est résident

Si vous avez déjà le settled ou pre-settled status, c’est relativement simple: il suffit de prouver à votre employeur que c’est le cas. C’est faisable en quelques étapes:

  • Aller sur le site du gouvernement: https://www.gov.uk/prove-right-to-work et sélectionnez ‘I have status under the EU settlement scheme‘ et suivez les instructions du site. Voici quelques copies d’écran pour vous montrer le processus:
1. Précisez votre status (c’est le même site pour tous les étrangers)
2. Précisez quelque type de pièce d’identité vous voulez utiliser, personnellement j’utilise toujours le passeport ici
3. Notez votre numéro de passeport (ou autre pièce d’identité de votre choix)
3. Ajoutez votre date de naissance
4. N’oubliez pas d’avoir votre téléphone à portée de main ou accès à votre boîte mail pour la vérification
5. Vous arrivez ensuite sur cette page qui n’est toujours pas la page à fournir à votre employeur. Cliquez sur le bouton “continue” jusque en-dessous du texte.

Une fois que vous aurez cliqué sur “continue” comme indiqué sur la dernière image, vous verrez un code avec 9 charactères avec une combinaison de chiffres et de lettres qui ressemble à ça: X12-Z35-R56 (ce n’est pas mon code, hein).

  • Donnez ce code à votre employeur ainsi que votre date de naissance. Vous avez 30 jours pour le faire… car il est valable 30 jours.
  • Ensuite l’employeur devra aussi aller sur le site du l’Immigration (ici) pour compléter les étapes nécessaires de son côté.
  • N’hésitez pas à vérifier qu’ils ont bien tout les informations nécessaires. Le processus est nouveau pour tout le monde, pour les salariés comme pour les employeurs et il faut mieux être sûr que tout est en ordre pour éviter des ennuis plus tard.

Et voilà! Si vous avez un settled ou pre-settled status, votre droit à travailler en Angleterre est relativement facile à prouver.

Obtenir un visa de travail en Angleterre (pour les non-résidents)

Si vous n’avez pas encore de settled ou pre-settled status, c’est là que ça se complique. En effet, sans résidence vous devez obtenir un visa de travail et le nouveau système est un système à points qui donne la priorité aux personnes qualifiées. La liste des ‘skills’ dont le UK a besoin est disponible sur le site de l’Immigration (lien ci-dessous) et elle sera mise à jour en fonction des besoins. Si vous ne voyez pas votre ‘compétence’ sur la liste, n’hésitez pas à regarder plus tard.

Skilled worker visa --> https://www.gov.uk/skilled-worker-visa.

Le minimum pour prétendre au visa de travail:

  • Votre poste doit être éligible pour un visa (voir liste ci-dessus).
  • Vous devez être payé au moins £25k/an ou le minimum pour votre secteur. Par exemple si votre futur employeur vous propose £27k/an mais que le minimum dans cette branche est £30k/an, vous n’êtes pas éligible pour un visa.
  • Vous devez travailler pour une entreprise qui a été approuvée par le Home Office (l’immigration britannique).

Vérifiez que votre poste est éligible pour un visa de travail

Avant toute chose, vous devez trouver le code à 4 chiffres qui correspond à votre poste sur la liste officielle. Par exemple, je travaille dans le ‘digital marketing’ et pour ce type de poste le code est 3543. Essayez plusieurs synonymes si vous ne trouvez pas votre poste du premier coup, il y a parfois plusieurs appellations.

Une fois que vous avez le code, vous pouvez vérifier si votre poste est éligible au visa de travail. Pour suivre mon exemple, le marketing est considéré comme un poste ‘essentiel’ d’après cette liste donc à priori si je n’avais pas la résidence, je pourrais quand même obtenir un visa.

Vérifiez que vous gagnez le minimum requis pour votre poste

Next step: vous devez gagner le minimum requis pour votre type de poste. Pour les postes en marketing le minimum est à £24,400. En cliquant sur le lien vous verrez que cela varie pas mal selon le type de travail que vous faites. Par exemple pour les postes de directeur on tape dans les £40-50k+.

Liste des jobs & salaire minimum par type de poste est disponible --> sur le site de l'Immigration. Et si vous travaillez dans le service de la santé, c'est un peu différent et expliqué ici.

Il y a aussi des exceptions si vous ne gagnez pas le minimum requis mais que vous gagnez quand même au moins £20,480. D’où sort ce chiffre, on ne sait pas trop…

Travailler pour un ‘UK approved employer’

Ensuite, il faut vérifier que votre employeur est bien listé sur la liste des ‘UK approved employers’. Les ‘selected few’ qui ont le droit d’employer des étrangers.

Liste des ‘UK approved employers’ est disponible sur le site de l’immigration encore une fois –> c’est par ici (ouvrez le pdf pour accéder à la liste). Sachez que si votre futur employeur n’est pas sur la liste, il peut quand même vous embaucher, plus d’infos par ici. Ils devront payer £536 (pour les PME et ‘charities’) ou £1,476 (pour les entreprise plus importantes). Le processus prend jusqu’à 8 semaines.

Documents à fournir pour le ‘skilled visa’

  • la référence de votre ‘certificate of sponsorship’ (c’est votre employeur qui vous le fournira)
  • la preuve que vous parlez anglais (plus d’infos sur le site du gouvernement)
  • un passeport encore valide
  • votre intitulé de poste ainsi que votre salaire annuel
  • le code de votre poste (comme mentionné plus haut)
  • le nom de votre employeur ainsi que leur numéro de sponsor (ils devraient pouvoir vous fournir cela)

Il est possible qu’on vous demande des documents supplémentaires. Je ne sais pas si c’est systématique ou à l’appréciation de votre ‘immigration officer’ mais gardez en tête qu’en théorie on peut vous demander de fournir:

  • la preuve que vous avez les économies pour vous permettre de vivre sur place au début (souvenez-vous que l’Angleterre est un pays où le coût de la vie est relativement élevé)
  • la preuve de votre relation avec votre partenaire ou vos enfants si vous postulez en même temps pour le visa
  • pour certains postes on peut aussi vous demander un extrait de casier judiciaire vierge
  • pour certains postes

Combien de temps dure le visa de travail ?

A l’heure actuelle, le visa de travail est valable pour 5 ans et est associé à l’entreprise pour laquelle vous allez travailler. Si vous voulez changer d’entreprise, il faudra un nouveau visa. Au bout des 5 ans, il vous faudra aussi un nouveau visa. Cependant, n’oubliez pas qu’après 5 ans vous serez éligible au settled status et un fois obtenu, vous n’aurez plus besoin de visa et vous pourrez travailler où vous voulez au Royaume Uni et pour l’entreprise que vous voulez.

Quand postuler ?

Vous pouvez commencer la procédure de visa 3 mois avant le début de votre contrat. D’après le site de l’immigration, la procédure prend quelques semaines: 3 semaines si vous êtes déjà au Royaume Uni et 8 semaines si vous êtes à l’étranger. Pour avoir fait cette procédure en Nouvelle-Zélande, je vous conseillerais de commencer dès que possible car on ne sait jamais: donnez-vous le temps. S’il manque un papier ou une traduction certifiée par exemple, vous aurez le temps de les obtenir sans trop stresser. Je vous ai dit que la procédure de visa est une procédure stressante ? 🙂

Combien coûte le visa de travail au UK ?

  • le prix standard varie entre £610 et £1,408 selon vos circonstances. On vous dira quel tarif s’applique à votre cas quand vous postulez
  • payer la surcharge pour le NHS qui est de £624 par an
  • avoir sur votre compte £1,270 disponible de suite (sauf si vous êtes exemptés

Notez que si votre job se trouve sur la ‘shortage occupation list’, le tarif de votre visa sera peut-être moins élevé.

Peut-on toujours être ‘au pair’ ou faire des séjours linguistiques ?

Réponse rapide: ça dépend. Si la personne a un settled ou pre-settled status: pas de problème puisqu’elle peut prétendre à n’importe quel type d’emploi. Si vous comptez embaucher quelqu’un qui n’a pas ce statut, il n’y a pas à l’heure actuelle de visa de travail pour les au pairs. Garder un oeil sur le site de l’Immigration au cas où ils proposeraient cette option un de ces jours. Je mettrais à jour cet article quand l’information sera disponible.

Peut-on toujours étudier au UK ?

Oui. Encore une fois si vous avez un settled ou pre-settled status: vous faites ce que vous voulez donc si vous voulez suivre une formation ou faire des études: pas de problème. Si vous n’avez aucun de ces permis, vous devrez faire une demande de visa étudiant. Comme pour les autres visas, il y a des conditions pour pouvoir postuler:

  • avoir au moins 16 ans
  • prouver que vous pouvez parler, écrire et comprendre l’anglais. Il faudra faire un test de langue dans l’un des centres reconnus. La liste est disponible sur le site du gouvernement. Les tests qui ne sont pas sur cette liste ne seront probablement pas acceptés
  • vous devez suivre une formation avec l’un des sponsors officiels. Il y a une liste donc vérifiez si la formation qui vous intéresse est dessus
  • selon votre nationalité, on pourra vous demander d’être en mesure de prouver que vous avez certaines économies sur votre compte. La France fait partie des pays exemptés, si vous avez une autre nationalité consultez la liste des pays exemptés pour voir si le votre en fait partie. Le montant à avoir disponible est fixé à £1,334 par mois à Londres et £1,023 en dehors de Londres. A l’heure actuelle, si vous avez la nationalité française, vous n’avez pas besoin de justifier cela.

Peut-on avoir plusieurs jobs ?

Si vous avez le settled ou pre-settled status: oui. Vous pouvez même créer votre entreprise si vous le souhaitez. En revanche, si vous venez avec un visa de travail celui-ci est associé à l’entreprise pour laquelle vous allez travailler. On ne peut avoir qu’un seul visa de travail associé à son passeport donc vous pourrez changer de poste et mettre à jour votre visa mais vous ne pourrez pas accumuler plusieurs emplois. Du moins pas légalement et personnellement je ne vous recommande pas de travailler illégalement ici (ou n’importe où ailleurs). Après quelques temps sur place, rappelez-vous que vous pourrez demander le pre-settled status et une fois résident, vous pourrez accumuler plusieurs postes si vous en avez envie.

J’espère avoir couvert toutes les questions vous vous pourriez avoir. S’il en manque, laissez-moi un commentaire et je mettrais l’article à jour.

Source photo de couverture: Flick ici

Last Updated on April 7, 2021 by Lucie