Avoir un job à Londres

On s’en doute un peu travailler à l’étranger ce n’est pas la même chose que travailler en France. Parfois je me dis que vivre et travailler à Londres c’est fatiguant et que j’en ai marre. J’avoue, je dis ça souvent mais il y a quand même des trucs que je trouve pas mal dans la vie d’entreprise ici. Si vous avez déjà lu mes précédents articles sur la vie d’expat’ à Londres, vous savez que je râle parfois sur ce mode de vie. C’est normal, que voulez-vous je suis française après tout! Cependant il y a certains aspect de la vie d’entreprise à Londres que je trouve pas mal. Notez que je n’ai jamais travaillé en dehors de la capitale britannique donc pour faire une comparaison c’est râté!

Voici donc 4 points qui sont appréciables dans la vie d’entreprise à Londres (et peut-être au Royaume Uni en général)

 

On met en avant les points positifs

Quand on travaille à Londres (et peut-être partout ailleurs en Angleterre, expats’ d’autres régions n’hésitez pas à apporter votre contribution!) on remarque assez vite qu’on ne se fait pas “descendre” par sa hiérarchie. Par exemple si on vous demande de donner des recommandations sur tel ou tel projet on mettra toujours en avant votre copie. Même si vos idées ne sont pas retenues, on ne vous dira pas qu’elles sont nulles mais on trouvera un moyen détourné de vous faire comprendre que vous êtes passé à côté! Ou si vous avez une idée que vous estimez correcte sans être exceptionnelle et vous avez droit à une ovation. Bon j’exaggère un peu mais c’est ça l’idée.

Source image: parentzexpress.blogspot.com

 

Les anglais sont polis

…certains diront qu’ils sont faux. Ca dépend des points de vue. L’anglais a toujours une petite phrase qui fait plaisir: il te demande comment tu vas,  si tu as fait bon voyage…l’anglais a toujours une petite phrase pour te faire plaisir. Parfois en open space, tu entends ton collègue jurer après quelqu’un (l’anglais a des sauts d’humeur comme tout le monde!) et dès que la personne contre qui il s’énervait appelle, il redevient poli et sort sa petite phrase qui fait plaisir. C’est un point que je dois encore améliorer…

 

On t’aide à progresser…si tu le veux

Quand on commence un travail à Londres, en général on est en bas de l’échelle. Ce qui n’est pas un problème car on peut la monter assez vite cette échelle: à condition de s’investir à fond dans son travail, de ne pas être le premier à partir, de soumettre des idées en permanence (même si elles sont débiles et croyez-moi on en entend des pas mal!)…bref à condition de s’investir à fond dans son job. On te propose des formations qui font que tu peux prétendre à monter en grade. Après, l’an dernier j’ai observé ma boss et quand j’ai vu l’état de stress dans lequel elle évoluait je me suis dit que ça ne valait pas la peine.

 

Avoir un job à Londres

Photo: angelapaige.com

Les règles hiérachiques sont bouleversées

Si vous travaillez en Angleterre pendant longtemps vous remarquerez que vous avez tendance à tutoyer beaucoup plus facilement ce qui ne passe pas forcément bien en France. En Angleterre, le chef existe bien. C’est écrit sur sa signature automatique. Mais c’est l’une des seules choses qui le différencie (bon, ça et le salaire!). Souvent le chef n’est pas enfermé dans son bureau, il est au bout de la table et c’est lui qui envoie les vidéos marrantes trouvées sur Youtube.

Et vous expats au Royaume Uni et ailleurs, quels sont vos retours d’expérience dans vos pays respectifs? Avez-vous remarqué des différences significatives entre la vie d’entreprise dans votre pays d’accueil et en France?

J’en profite pour vous souhaiter à tous de très bonnes fêtes de fin d’année!