english-breakfast

Quand on vit à l’étranger, on rencontre beaucoup de nouvelles têtes. Des locaux, des étrangers…vraiment de tout. Certaines relations durent quelques mois, d’autres des années. Après quelques mois de vie à Londres, j’ai rencontré l’English Boyfriend. Un gars du nord qui parlait avec un accent que je comprenais à peine à l’époque. Avec l’English Boyfriend, on habite ensemble. C’est la première fois que je vis avec quelqu’un qui n’est pas mon colocataire donc je ne peux pas vraiment comparer, mais il y a quand mêmes quelques éléments qui, j’en suis sûre, sont spécifiques aux anglais.

Habiter avec un anglais ça a quelques avantages. Surtout linguistiques en fait : c’est un peu comme avoir un prof particulier à la maison (qui bien souvent se paie ta tête quand tu fais une erreur plutôt que de t’expliquer mais passons). Un prof gratuit mais avec un budget thé conséquent. Oui, il ne faut manquer de thé à la maison, l’anglais devient fou s’il n’a pas son English Breakfast tea (avec du lait !).

Mais au quotidien, ça donne quoi de vivre avec un anglais ?

Au final, on pourrait croire qu’avec la proximité géographique, les différences ne sont pas si grandes que ça. Erreur ! 🙂 Voici, en vrac, les différences que j’ai relevé :

L’anglais ne connait pas l’apéro (ou “La péro” comme dit l’English Boyfriend)

C’est une habitude que l’on considère comme acquise chez nous: un petit apéro le vendredi soir avec les copains, on se raconte notre semaine, nos projets, nos envies…le tout autour d’un bon verre de Crémant de Loire (quoi pas vous?). On l’aime bien cette habitude. Enfin, je l’aime bien.

En France l’apéro c’est un évènement social très apprécié. En Angleterre? Oublie, l’anglais ne fait pas d’apéro. Au mieux il acceptera de s’asseoir un moment pendant que tu finis ton verre de “ce-que-tu-as-pu-trouver-chez-tesco“. On peut éduquer heureusement mais ça prend du temps. Je suis assez fière d’ailleurs quand l’English boyfriend me demande de ramener “de la péro” pour ce soir. C’est en bonne voie  😉

L’anglais ne mange pas comme nous

C’est bien connu, les anglais ont des habitudes alimentaires…différentes dirons-nous.
En fait, la cuisine anglaise n’est pas mauvaise, c’est juste qu’elle est un peu lourde. Normal quand on frit tout. Non je rigole, tout n’est pas frit, enfin pas tout le temps. Mon English Boyfriend adore son English Breakfast, pas tous les jours évidemment mais quand même au moins une fois par semaine. L’autre jour il m’a appris qu’on peut prendre son English Breakfast avec du “fried bread” qui comme son nom l’indique est du pain frit. Yummi !! 

 

english-breakfast

 

L’English Boyfriend aime aussi beaucoup les Take Away – la nourriture à emporter, ou livrée directement à la maison. Si tu viens vivre en Angleterre, tu entendras très rapidement parler de Just Eat (“Don’t cook, just eat !”), petit conseil : tiens-toi éloigné de ce site. C’est le mal 🙂

 

L’anglais ne comprend pas les blagues. C’est culturel.

Parfois tu es en pleine discussion et là une blague te vient à l’esprit. Tu en rigoles d’avance tellement elle te paraît bonne! Sauf que:
  • elle fait référence à quelque chose lié à ta culture d’origine (du coup c’est fichu)
  • c’est un jeu de mots et tu n’arrives pas à le traduire…ou même si tu y arrives, ça sonne pas du tout pareil que ton idée originale. Bref, ça craint.
Quoiqu’il en soit: c’est raté. La barrière linguistique et culturelle est là: ta blague tombe à l’eau. En général quand ça arrive, j’envoie un message à un ami/famille francophone histoire de ne pas “gâcher la blague”. Que voulez-vous, on se console comme on peut.

 

L’anglais ne parle QUE anglais

Les français ne sont pas réputés pour être bons en langues, vous savez quoi? Les anglais non plus…mais eux ils parlent anglais donc ça aide dans le monde en général. Plus que le français.

Habiter avec un britannique c’est très bien pour s’améliorer en anglais: c’est comme avoir un prof particulier en permanence avec soi (et en plus c’est gratuit). Sauf que parfois tu veux exprimer une expression que tu ne connais pas encore…et tu as beau faire des gestes il ne comprend pas ou il a la flemme de faire l’effort de comprendre.

Parfois, il utilise des expressions que tu n’as pas entendu avant mais il a la flemme de t’expliquer.

Parfois, tu cherches un mot et tu as droit à “don’t worry, I got it”. Sauf que si lui a bien compris ce que tu voulais dire, toi, tu cherches toujours ton mot et devine quoi ? La prochaine fois, tu auras le même problème. En fait, un English Boyfriend, c’est moins bien qu’un prof.

L’anglais aime mimer les français

Oui, il aime ça. Ca le fait bien rire. Par exemple, il tombe sur un intervenant français à la télé et répète (sans comprendre) et en exagérant tout…ça pourrait être agaçant mais le fait est qu’un anglais qui parle français (ou du moins qui essaie) c’est très mignon. Du coup même quand il se moque on ne peut pas lui en vouloir!

“T’as pensé au pain”

En tant que française, quand je parle de pain je pense baguette, boule, pain complet…N’importe quoi sauf du pain de mie. L’English Boyfriend, lui, pense à son pain de mie tranché sous plastique.

Le rapport à l’alcool

Les britanniques sont connus pour aimer passer un moment à boire quelques pintes au pub. Voir plein de pintes, si bien qu’ils ne marchent pas bien droit en sortant du pub…à 19h. Normal, quand on boit sans rien manger tu me diras (et bam, ça c’est gratuit ! 🙂 ).

Mon English Boyfriend ne boit pas du tout. Il a bu une demie coupe de champagne le 31 décembre dernier parce que je l’ai un peu forcé mais sinon rien. Même pas du baba au rhum. Quand je dis ça aux gens que je connais, j’ai droit à la même réflexion: “il n’est pas anglais, c’est pas possible !”. Pourtant si, c’est bien écrit sur son passeport ! Et, c’est vrai que ça perturbe au début mais on s’y fait. Du coup, il va au pub, prend une pinte…de coca.

pub-sign

C’est parfois la guerre franco-british

Exemple 1 :

– “oui, nous les british on a inventé le train“, dit l’English Boyfriend.

– “oui bah vous l’avez peut-être inventé, mais vous savez plus les faire tourner, hein !“, dit Lucie-qui-pète-un-câble parce que son train est en retard pour le 4ème jour consécutif pour aller bosser.

Exemple 2 :

“ça, c’est de la bonne cuisine anglaise”, dit l’English Boyfriend.

– “fais voir ? Ah oui : du gras, de la friture, des patates et du pain ! Vas-y donne !”, dit Lucie

Enfin, ça reste amical hein 🙂

Et toi ami lecteur, tu as déjà vécu avec un anglais/étranger? Bonne expérience ou pas du tout? 🙂