cover

3 mois à Auckland, enfin presque 4. Comme le temps passe vite. Je vous l’expliquais dans cet article, je compte faire des bilans réguliers, chose que je n’avais pas vraiment fait lorsque nous vivions en Angleterre. Alors après 3 mois à Auckland, où est-ce qu’on en est ?

auckland_collage

Au boulot…

Pour vous donner un peu de contexte, lors de mon deuxième jour de boulot fin juillet, je suis allée à ma première réunion client: je ne connaissais pas la marque (même pas de nom et pourtant ça fait partie des marques incontournables en NZ), ni leurs concurrents logiquement, je connaissais à peine ma propre boîte…j’ai même confondu un de mes collègues avec un client – enfin pour ma défense il y avait 20 personnes dans la salle et je ne faisais pas la différence entre mes collègues rencontrés deux jours auparavant et les clients. Bref, vous l’aurez compris: j’étais on ne peut plus paumée et sur le moment, je me demandais ce que je faisais là.

Après 3 mois, je ne dirais pas que j’ai une bonne connaissance du marché parce que ce n’est pas le cas, mais je connais à peu près toutes les marques dont j’entends parler ce qui m’évite des moments trop “lost in translation“. Pour rappel: je travaille en marketing donc j’essaie de faire un effort à ce niveau là.

L’avantage de mon poste, c’est que je suis amenée à bouger pas mal et à rencontrer pas mal de monde: pas besoin de rester assise toute la journée devant mon écran, on nous encourage au hot desk. En gros, on emmène l’ordinateur portable et on va travailler dans les locaux des clients directement. Ca permet de faire connaissance avec leurs équipes et ça nous fait changer d’air.

Ici, c’est assez spécial, c’est un tout petit marché comparé à l’Angleterre et j’ai l’impression que tout le monde se connaît donc j’ai tendance à faire attention à ce que je dis car j’ai l’impression que quelle que soit la personne avec qui j’interagis, elle connaîtra forcément un de mes collègues.

Enfin, je me suis aussi remise à lire les journaux, c’est un bon moyen pour comprendre un pays et ce qui s’y passe. Ca m’aide dans mon boulot.

La vie sociale…

Dans le dernier article, je vous disais que c’était un peu le point noir: avec l’installation et le nouveau boulot, nous n’avons pas pris le temps de commencer de nouvelles activités pour rencontrer du monde. Maintenant que tout ça c’est réglé, on peut passer à l’étape suivante: socialiser.

Je ne sais pas comment vous voyez les choses, mais personnellement, pour me sentir bien quelque part, j’ai besoin d’autre chose que du boulot et des visites touristiques le weekend. La famille étant en France, il faut donc miser sur les amis et quand on débarque quelque part, on en a pas…

Régulièrement, je sors avec des collègues et ça c’est toujours bien passé mais il faut aussi connaître des gens en dehors du travail, non ? Nous avons donc rejoins Meet Up Auckland histoire de rencontrer des gens sur place et de faire des activités sympa. J’ai rejoins quelques groupes pour tester de nouvelle activités au passage (autant essayer quelque chose de nouveau pendant qu’on y est), en espérant rencontrer des gens sympa avec qui faire des activités sympa!

pub

La vie à Auckland

Là encore, on notera une amélioration: je connais maintenant à peu près tous les quartiers et notamment les endroits où l’on peut aller boire un verre au pub après 21h sans se faire mettre à la porte “parce qu’il est l’heure de fermer, là!”. Après, je ne passe pas beaucoup de temps à Auckland le weekend, ça reste l’endroit où je bosse.

Les transports

Je râle après les bus qui sont très souvent en retard, surtout les jours de pluie. C’est assez hallucinant, je termine le travail à 17h mais ce n’est pas la peine de sortir avant 18h car il est impossible d’attraper un bus: soit ils ne passent pas, soit ils sont plein donc dans les deux cas, on ne peut pas les utiliser. Depuis quelque semaines, nous avons des trottinettes électriques à disposition en ville. Il suffit de télécharger l’application pour trouver une trottinette, la déverrouiller et se déplacer avec. C’est intéressant comme moyen de transport tant qu’il ne pleut pas…et qu’on est pas pressé.

3-mois-a-auckland

Le tourisme

Ces dernière semaines, j’ai beaucoup travaillé et notamment le week-end donc nous n’avons pas profité de nos week-ends autant que nous aurions aimé mais avec l’arrivée du beau temps et les vacances de Noël, ça devrait changer. Nous avons quand même découvert: Shakespear Regional Park, Mangemangeroa, Titirangi et French Bay dont il faudra que je vous en parle un de ces jours.

 

>> Relire mon bilan des premières semaines à Auckland ici. <<