cover

Cet article est le cinquième (j’ai manqué le quatrième !) d’une série d’articles autour du thème de l’expatriation. Il s’agit d’un RDV mensuel organisé par Lucie du blog OcchioDiLucie dans lequel on va parler d’expatriation. Le thème du mois d’avril, c’est “Ce que j’aurais voulu savoir avant de partir ?”. Un thème suggéré par Ophélie du blog EvilfromParadize.

 

logo

Je vis en Angleterre depuis 2010, ça remonte un peu et pour être honnête, ça me demande un certain effort de me souvenir des choses dont j’aurais aimé être informée avant de m’installer ici. Au bout de plusieurs années, ce qui était nouveau ne nous surprend plus et fait partie du quotidien. Alors, qu’est-ce que j’aurais aimé savoir avant de m’installer en Angleterre ? Voici ma petite liste, sans ordre de priorité:

Chez le “GP” (le docteur)

Le GP c’est toute une aventure ici, du moins au début parce qu’après on s’habitue. Les trois choses qui m’ont surprise ici sont les suivantes:

  • on ne paie pas la consultation chez le docteur (du moins quand on passe par le système public),
  • les RDV durent 10 minutes donc en gros: un problème = un RDV. L’avantage c’est qu’il m’est rarement arrivé d’attendre plus de 10 minutes dans la salle d’attente ici, contre plusieurs heures parfois en France. Mais peut-être que les GP ne sont pas sollicités pour des interventions ici ?
  • le GP a peu de contact physiques avec le patient. Pour te donner un exemple: j’ai des problèmes de thyroïde et en France mon médecin de famille me la palpait tout le temps, même si je venais le voir pour autre chose. C’était juste pour s’assurer qu’il n’y avait pas de grosseur comme il a pu y en avoir par le passé. En Angleterre, en 8 ans j’ai eu une seule palpation et encore, c’est parce que je l’ai demandé. Et le pire c’est que je me suis sentie assez mal à l’aise de demander à mon docteur de me checker la thyroïde, comme si c’était tabou.

Le social drinking

On a tous entendu parler des fameux pubs. Ici, on va au pub pour toutes les occasions et c’est une tradition à laquelle je me suis très bien habituée. Mais attention, on ne va pas au pub juste pour une pinte ! On en prend plusieurs. Sans manger. Imaginez un peu l’état des gens au bout de deux heures à boire sur un estomac vide. On va au pub en famille, entre amis mais aussi avec ses collègues. Je suis passée par 5 entreprises depuis que je suis en Angleterre et j’ai vu tous mes managers complètement pompette (pour rester polie). Non, non, je n’ai pas de photos et je même si j’en avais je ne les partagerais pas. Ca surprend un peu au début, je savais bien qu’ils buvaient pas mal ici mais j’ignorais que c’était courant de boire jusqu’à plus soif avec son boss. Remarque, on apprend à se connaître dans ces conditions !

La hiérarchie

On entend souvent dire que les rapports avec ses supérieurs sont assez “à la cool” en Angleterre. Et c’est le cas. Dans toutes les entreprises où je suis passée, mon manager était assis à la même table que nous et n’était pas le dernier à commencer des chaînes d’emails avec des blagues. On appelle son chef par son prénom et vu qu’en anglais il n’y a pas de différence entre ‘vous/tu’, on ‘you’ tout le monde. Ca créé une forme de proximité. Passer le vendredi soir au pub aussi. Par contre, j’ai quand même remarqué qu’au déjeuner quand on est à table, le manager reste parfois en retrait.

La météo

felixstowe

En fait, c’est pas qu’il pleut tout le temps, c’est juste que dans la même journée on passe par toutes les saisons. Maintenant je n’ai plus de parapluie dans mon sac à cause du vent, marre de changer de parapluie tout le temps. Par contre, je porte des manteaux à capuche et un sac à dos avec des affaires de rechange au cas où. Oui, je sais, c’est la grande classe.

Les magasins sont ouverts tous les jours et parfois très tard

Ca c’est LE truc auquel on s’habitue très bien. Vous pouvez allez faire vos courses à 22h au Tesco du coin sans problème. Bon chez moi, à Ipswich, ça ferme un peu plus tôt quand même. Et tous les magasins sont ouverts le dimanche. En province, ils ont des horaires différent le week-end par rapport à Londres. Je me suis tellement habituée à ce système qu’un jour en France, j’ai proposé à ma mère qui était à court de je ne sais quoi, d’aller lui chercher au magasin…un dimanche après-midi.

Dire merci au conducteur de bus

Les britanniques sont polis, tout le monde le sait (sauf le vendredi soir au pub après 6 pintes sur un estomac vide mais c’est une autre histoire). Saviez-vous qu’il est courant de remercier le conducteur du bus quand on descend ? Et ce, même à Londres !

Les robinets

Certes, c’est un détail et on peut très bien vivre comme ça. En Angleterre, c’est courant d’avoir des robinets avec l’eau chose d’un côté et l’eau froide de l’autre. Sauf dans la cuisine (alors que bon à choisir j’aurais fait l’inverse mais bon). Dans toutes mes salles de bain depuis que je vis ici, j’ai eu l’eau chose d’un côté et l’eau froid de l’autre. Adieu l’eau tiède ! L’avantage de l’eau bien froide, c’est que ça réveille le matin. Soyons positif !

La cuisine britannique

scotch_eggs

Vous avez sûrement entendu parler de la terrible cuisine britannique et de sa mauvais réputation. Le fait est que la cuisine britannique n’est pas mauvaise. Certes, ils aiment bien frire tous leurs aliment, oui ils font des tourtes avec à peu près tout ce qui leur tombe sous la main et oui, les lasagnes sont servies avec des frites au pub. La cuisine britannique est lourde mais pas mauvaise. Ces derniers, j’ai aussi l’impression qu’elle s’est pas mal améliorée, surtout à Londres avec le développement des ‘pubs gastro’. C’est un peu comme le pub du coin sans l’odeur de bière et la cuisine réchauffée.

Mon article sur la cuisine britannique se trouve –> ici !

Voilà, voilà, rien de bien grave et on s’habitue très bien à tout ça au final