Vie d’expat: le Brexit

Tu le sais, de temps en temps je te parle de la vie en Angleterre: des petites différences culturelles, de la bouffe, de la vie avec un English boyfriend. Je crois que tu as compris que j’aime bien vivre ici. Même si parfois j’ai mes doutes et mes questionnements, je me vois rester au Royaume Uni encore quelques années. Mais voilà, il y a eu le Brexit.

Les résultats du vote du Brexit…

Dernièrement, j’ai été un peu secouée comme qui dirait. Ca ne t’aura pas échappé, vendredi dernier on a eu un référendum au Royaume Uni. Une question simple: on reste ou on sort de l’UE ? Les britanniques ont décidé de voter pour la sortie…Je ne fais pas partie de gens qui sont restés debout toute la nuit pour consulter les résultats (je bossais le lendemain donc bon…et puis que je regarde ou pas, ça ne fait pas de différence).

Vendredi matin, je suis allée courir avant d’aller bosser. Je ne voulais pas consulter les résultats mais l’envie était trop forte. Quand j’ai vu les résultats, même si je m’y attendais un peu, ça m’a quand même fait un choc. Pourquoi je m’y attendais ? Tout simplement car ces dernières semaines, j’ai pas mal bougé dans “le reste de l’Angleterre” et je n’ai vu que des supporter du “leave”. Alors je sais, ce n’était que des observations mais ça permet quand même de se rendre compte de la fracture entre Londres et le reste de l’Angleterre.

D’ailleurs tu as vu les résultats ? Londres, Ecosse et quelques îlots par-ci, par-là versus “le reste de l’Angleterre”. Et la fracture au niveau des âges: les anciens (c’était-mieux-avant) et les jeunes. Avec toutes ces histoires, j’étais tellement énervée que j’ai pas pu terminer mon footing: saleté de point de côté !

tower-bridge-london

Au boulot…

En arrivant au boulot vendredi matin, on ne parlait que de ça. Certains d’entre vous le savent, je bosse dans le tourisme pour une entreprise très internationale. La moitié de l’équipe où je bosse n’est pas britannique: Allemagne, Portugal, Italie, France… On vient d’un peu partout dans l’UE (et en dehors de l’UE aussi). Moi, j’aime bien ce mélange, c’est stimulant, non ? On récupère des bons plans sur tout un tas de destinations cool et même si on se vanne un peu de temps en temps, on s’aime bien ! D’après certains commentaires vu ici et là à la TV et sur Internet, ça ne plaît pas à tout le monde apparemment.

Vendredi au boulot, on était tous à se demander “WTF, mais qu’est-ce qui leur est passé par la tête” ! Enfin, c’est leur choix, on respecte même si on a un peu de mal à comprendre. C’est vrai que l’UE n’est pas parfaite au final mais quand même…Autant te dire que vendredi n’a pas été la journée la plus productive de l’année. Heureusement, ça correspondait aussi avec les friday drinks au boulot donc on a pu boire un coup tous ensemble pour arrêter de cogiter – et manger des gâteaux. Oui, parce que manger des gâteaux, ça fait toujours du bien ! Ou pas.

Bref, j’avais presque réussi à me détendre (le prosecco ça aide pas mal !) quand en rentrant à la maison, c’est l’English Boyfriend que j’ai trouvé effondré. Lui aussi en mode “WTF just happened here !”, et de me demander “tu vas pas partir, hein ?!”. Ca m’a fait mal de le voir comme ça…parce que j’ai pas de réponse à lui donner. Tout simplement car à l’heure actuelle, on n’a pas d’info: il ne va probablement pas se passer grand chose jusqu’à ce qu’on ait un nouveau premier ministre et après ? Après, on verra. On attend.

J’ai pas mal suivi les infos ce weekend, au final ça a l’air assez confus tout ça: certains regrettent leur votent, une pétition circule pour demander un autre référendum, les écossais reparlent de leur indépendance…

Bref c’est le bordel…

 

Comments
18 Responses to “Vie d’expat: le Brexit”
  1. Pomdepin says:

    Tu as suivi ma réaction, je n’arrive pas à décolérer. Je suis dégoûtée…et la situation devient de plus en plus confuse avec Boris qui nous promet en fait encore plus de coopération avec l’Europe… WTF??? Tout ça pour prendre la place de Cameron, mais sinon c’était juste une blague? Et tous les racistes qui s’en donnent à coeur joie, complètement décomplexés, c’était pour le fun? Je ne sais pas ce qu’ils veulent faire de nous (visiblement absolument rien, on peut rester ils nous adorent en fait), mais la question pour moi n’est pas de savoir si on va me flanquer dehors mais si j’ai encore envie de rester. Alors que j’adore ce pays. C’est my home.

    • Lucie says:

      Oui, j’avoue que j’ai dû mal à tout suivre, ça part dans tous les sens. C’est pas très coordonné tout ça. J’avoue que ça m’a aussi traversé l’esprit qu’on ne veuille plus de nous mais je pense aussi au 48% et quelques qui ont voté “remain”. Enfin j’essaie parce que pour le moment je suis encore en phase “nan mais qu’est-ce qu’ils nous ont foutu là !”. Mon copain est anglais, ça pèse aussi dans la balance. Mais je pense qu’à terme on va quand même déménager du Hertfordshire, ça fait un moment qu’on y pense et là du coup ça nous a décidé.

      C’est aussi my home ici, et j’ai pas spécialement envie de m’en aller. Vous vous êtes pris des réflexions dans ta famille ? Apparemment, certaines langues se délient pas mal ces derniers jours…

  2. BB Marmotte says:

    J’ai aussi été surprise de ce résultat bien que je ne sois pas en Angleterre.. Je me demande comment tout ça va tourner !

    • Lucie says:

      On se pose tous la question je pense, et pas que les expats 🙂 Ca part dans tous les sens et ça devient assez difficile à suivre. Le Brexit aura au moins eu l’avantage de nous faire nous intéresser aux institutions british et au fonctionnement du pays. C’est déjà ça …. :/ Mais qu’est-ce qu’ils nous ont fait là ! 🙁

  3. Nelfe says:

    Oui tu as raison c’est le bordel… Je n’aimerai pas vivre en Angleterre en ce moment, être expat ou être anglaise car l’incertitude c’est le pire de tout. Et voir ce résultat et le lot de racisme que ça soulève, c’est nauséabond. Une odeur de merde que l’on flaire un peu partout en Europe d’ailleurs… Putain d’époque…
    Bon courage pour la suite !

    • Lucie says:

      Oui ce qui m’inquiète surtout ces derniers jours ce sont ces sursauts de racisme, on dirait que certaines personnes se sentent tout d’un coup autorisées à dire beaucoup de choses.

      Ma ville a voté “leave” et c’est arrivé une fois en sortant de la gare de notre ville que mon copain (anglais mais du nord donc avec un accent) soit invité à rentrer chez lui en Pologne. Et il avait beau dire au type que non, il est bien anglais, malgré l’accent le mec voulait rien entendre. C’était même avant le référendum. Du coup, à Londres je ne change rien mais dans ma ville j’évite de parler français au téléphone quand j’approche de la gare, on sait jamais.
      Pour la suite on verra bien, j’ai cru lire que si on est au UK depuis plus de 5 ans on a la résidence permanente ce qui est mon cas donc on ne devrait pas me foutre à la porte. 🙂

  4. Estelle says:

    Moi aussi je me suis demandée quoi en me réveillant. Mais bon, ça s’est tassé un peu. On peut déjà mettre à la poubelle beaucoup de promesses faites en faveur du “Leave”. Certains doivent déjà s’en mordre les doigts.
    Ce que je déplore, c’est le racisme qui découle de tout ça. Avec Love, on se dit qu’on a de la chance: on est blanc et on ne porte pas de signe religieux distinctif. Alors on ne sait pas dire si on est British ou pas, vu de l’extérieur. Par contre je connais des gens qui se sont fait insultés dans la rue, “Go back to your country” qu’on leur dit, alors qu’ils sont anglais, nés en Angleterre… mais ils sont de couleurs. C’est juste ahurissant.

    • Lucie says:

      Tu sais que mon copain s’est fait insulter aussi ? Il est anglais mais vas savoir pourquoi les gens pensent qu’il est polonais. Les yeux bleus peut-être. Ca lui est arrivé plusieurs fois quand il était seul et une fois avec moi. J’ai jamais été aussi en colère contre quelqu’un, ça m’a même fait peur. Ca c’était avant le référendum… Comme toi je suis étrangère mais “ça se voit pas” enfin tant que je parle pas quoi 🙂 Et je sais que ma ville a voté “leave” donc après ce que j’ai lu depuis vendredi j’évite quand même de parler français au téléphone. Je ne pense pas qu’on m’attaquerait mais j’ai pas envie de gérer des insultes.

      C’est dingue ce qui se passe quand même…Et je te rejoins sur le fait que certains s’en mordent sûrement les doigts maintenant.

  5. Alexandra says:

    “C’est le bordel” est carrément la phrase qui résume tout. Franchement, je ne m’y attendait pas du tout et je suis vraiment déçue des résultats de ce vote. Presque une semaine après, je suis toujours énervée, et encore plus quand je vois la réaction de certaines personnes (genre: ils étaient pas du tout au courant du brexit ou alors ils veulent la même chose pour la France ou la Belgique)…
    Je sais ce que ça fait de ne pas ressembler aux autres de son pays (je suis belge d’origine portugaise et indonésienne, et ça n’à pas toujours été facile), du coup, je souhaite bien de la chance aux personnes dans mon cas en Angleterre. Et à toi aussi <3

    • Lucie says:

      Pareil, même après une semaine 🙂 Perso, j’ai aussi l’impression que certains n’ont pas fait leur homework sur les implications du brexit et ne se sont pas bien renseignés sur le fonctionnement de l’UE avant de voter. C’est inquiétant quand même. J’essaie de me calmer quand même, c’est pas bon de s’énerver comme ça 🙂

  6. tania says:

    J imagine que ça devait être assez spécial comme ambiance vendredi. J’imagine qu’ils vont trouver une solution pour les ressortissants europééens. Je ne vois vous mettre dehors du jour au lendemain!! Ceux qui auront encore plus de difficultés seront les non européeens et européeens des pays de l est j imagine

    • Lucie says:

      Il me semble avoir lu sur le site du gouvernement que les gens qui sont là depuis plus de 5 ans sont considérés comme résidents permanents (pas citoyens juste résidents) du coup, je serais surprise qu’ils mettent du monde à la porte. A mon avis ce sera surtout compliqué pour ceux qui ne sont pas encore là.

  7. Edwige says:

    Comme je te comprends, Lucie ! J’ai ressenti une légère appréhension en sortant de chez moi, Vendredi après l’annonce des résultats et je me pose maintes questions quant à notre futur, ici et au fameux article 50. Je reste néanmoins positive et espère que la déferlante d’infos et d’émotions qui nous est livrée depuis l’annonce des résultats laissera vite place à des décisions constructives pour tous.

  8. Nath' says:

    Hello,
    La surprise a été de taille pour beaucoup, même pour les français vivant en France… J’espère vraiment que pour les expats cela ne donnera pas lieu à des situations compliquées…

  9. C’est clair que c’est le flou le plus total actuellement… que vont devenir les expatriés? De même, j’ai un pote anglais qui vit à Paris et ne sait pas non plus ce qui va lui arriver!
    J’ai été super déçue en voyant le résultats… même si au fond on s’y attendait et j’a beaucoup de mal à croire ceux qui disent que c’est une bonne chose pour l’Angleterre 🙁

    • Lucie says:

      Oui ça marche aussi dans le sens inverse pour les britanniques qui vivent à l’étranger. A part attendre et croiser les doigts on ne peut pas faire grand chose (ce qui est très frustrant !)

Leave A Comment

Suivez-moi sur les réseaux sociaux:

Les archives

Cookies – Mentions légales

A propos…

MyTourduGlobe est un blog hybride: à la fois blog de voyage et blog d'expatriation. Je m'appelle Lucie et je vis au Royaume Uni. Plus précisément je vis à londres depuis 2010, avant cela j'ai vécu en Roumanie. L'expatriation et moi, c'est une grande histoire d'amour comme tu pourras le voir au fil des articles!

Mais ce site, c'est aussi un blog de voyage. En effet, dès que possible j'aime voyager: que ce soit au Royaume Uni ou ailleurs dans le monde. Vous voulez en savoir plus? Parcourez mon blog de voyage et ma page "à propos" pour apprendre à mieux me connaître.