tower-bridge-london

Tu le sais, de temps en temps je te parle de la vie en Angleterre: des petites différences culturelles, de la bouffe, de la vie avec un English boyfriend. Je crois que tu as compris que j’aime bien vivre ici. Même si parfois j’ai mes doutes et mes questionnements, je me vois rester au Royaume Uni encore quelques années. Mais voilà, il y a eu le Brexit.

Les résultats du vote du Brexit…

Dernièrement, j’ai été un peu secouée comme qui dirait. Ca ne t’aura pas échappé, vendredi dernier on a eu un référendum au Royaume Uni. Une question simple: on reste ou on sort de l’UE ? Les britanniques ont décidé de voter pour la sortie…Je ne fais pas partie de gens qui sont restés debout toute la nuit pour consulter les résultats (je bossais le lendemain donc bon…et puis que je regarde ou pas, ça ne fait pas de différence).

Vendredi matin, je suis allée courir avant d’aller bosser. Je ne voulais pas consulter les résultats mais l’envie était trop forte. Quand j’ai vu les résultats, même si je m’y attendais un peu, ça m’a quand même fait un choc. Pourquoi je m’y attendais ? Tout simplement car ces dernières semaines, j’ai pas mal bougé dans “le reste de l’Angleterre” et je n’ai vu que des supporter du “leave”. Alors je sais, ce n’était que des observations mais ça permet quand même de se rendre compte de la fracture entre Londres et le reste de l’Angleterre.

D’ailleurs tu as vu les résultats ? Londres, Ecosse et quelques îlots par-ci, par-là versus “le reste de l’Angleterre”. Et la fracture au niveau des âges: les anciens (c’était-mieux-avant) et les jeunes. Avec toutes ces histoires, j’étais tellement énervée que j’ai pas pu terminer mon footing: saleté de point de côté !

tower-bridge-london

Au boulot…

En arrivant au boulot vendredi matin, on ne parlait que de ça. Certains d’entre vous le savent, je bosse dans le tourisme pour une entreprise très internationale. La moitié de l’équipe où je bosse n’est pas britannique: Allemagne, Portugal, Italie, France… On vient d’un peu partout dans l’UE (et en dehors de l’UE aussi). Moi, j’aime bien ce mélange, c’est stimulant, non ? On récupère des bons plans sur tout un tas de destinations cool et même si on se vanne un peu de temps en temps, on s’aime bien ! D’après certains commentaires vu ici et là à la TV et sur Internet, ça ne plaît pas à tout le monde apparemment.

Vendredi au boulot, on était tous à se demander “WTF, mais qu’est-ce qui leur est passé par la tête” ! Enfin, c’est leur choix, on respecte même si on a un peu de mal à comprendre. C’est vrai que l’UE n’est pas parfaite au final mais quand même…Autant te dire que vendredi n’a pas été la journée la plus productive de l’année. Heureusement, ça correspondait aussi avec les friday drinks au boulot donc on a pu boire un coup tous ensemble pour arrêter de cogiter – et manger des gâteaux. Oui, parce que manger des gâteaux, ça fait toujours du bien ! Ou pas.

Bref, j’avais presque réussi à me détendre (le prosecco ça aide pas mal !) quand en rentrant à la maison, c’est l’English Boyfriend que j’ai trouvé effondré. Lui aussi en mode “WTF just happened here !”, et de me demander “tu vas pas partir, hein ?!”. Ca m’a fait mal de le voir comme ça…parce que j’ai pas de réponse à lui donner. Tout simplement car à l’heure actuelle, on n’a pas d’info: il ne va probablement pas se passer grand chose jusqu’à ce qu’on ait un nouveau premier ministre et après ? Après, on verra. On attend.

J’ai pas mal suivi les infos ce weekend, au final ça a l’air assez confus tout ça: certains regrettent leur votent, une pétition circule pour demander un autre référendum, les écossais reparlent de leur indépendance…

Bref c’est le bordel…