majorque

Devinez quoi, cet article c’est le numéro 100 ! Du coup je me suis dit que j’allais revenir sur l’année précédente histoire de passer en revue ce qui s’est passé que ce soit au niveau blogging ou au niveau perso.

L’an dernier à la même époque, mon blog s’appelait Tour d’Europe, j’ai commencé à écrire dessus en 2010, pas très régulièrement pour être honnête, j’avais d’autres préoccupations à ce moment-là. J’ai créé Tour d’Europe après avoir passé un an en Roumanie, cette année là-bas m’a profondément marquée et j’ai ressenti le besoin d’en parler comme tu peux le voir ce n’était pas vraiment dans l’optique de créer un blog de voyage! D’après les mails de questions que je reçois sur le sujet depuis, je me dis que j’ai eu raison. D’ailleurs, quand vous envoyez des mails pour me poser vos questions, ne vous inquiétez pas ça ne me pose aucun problème au contraire ! Pendant cette année roumaine, j’ai voyagé en Europe de l’Est, d’où le nom du blog.  En fait, je suis fascinée par les Pays de l’Est en général : littérature, les gens, l’histoire, les langues (j’ai appris le roumain et le russe, allez savoir ça ne me servira peut-être jamais, mais au moins c’était intéressant !).

 

 

Puis, de retour de Roumanie, reprise des études, j’ai complètement passé mon blog à la trappe. Jusqu’à mon arrivée à Londres, enfin retour devrais-je dire. Bref, en février 2011 me revoilà à Londres. Pour de bon ce coup-ci. Pourquoi Londres ? En France, j’avais tout pour être heureuse (ironie to follow !): un job à mi-temps que je n’aimais pas dans une boulangerie, un autre job à mi-temps à modérer des forums de hip-hop la nuit, un prêt étudiant à rembourser, mon copain à Londres me demandant de le rejoindre en permanence. Donc, la décision était prise : départ pour Londres, rejoindre l’homme, trouver un boulot, pour ce qui est du logement, il habitait déjà sur place, donc le problème était réglé, (tiens, un jour faudra que je vous en parle du logement, c’est folklo !). J’ai donc réservé mon billet d’avion, aller simple pour Londres: j’allais devenir une expat’ et vivre à Londres!

 

 

Sur place, recherche d’emploi intensive dès le début : avec 800 euros en poche, on ne peut pas se permettre d’être difficile.  J’ai donc atterit chez Lebara (un opérateur téléphonique), dans leur call center londonien. 2 mois à répondre au téléphone, à me faire crier dessus parce que le correspondant n’est pas chez lui et ne décroche pas le téléphone (si, si !)…mais aussi deux mois à rechercher intensivement un autre poste. Parce que bon, le call center c’est sympa, mais on n’a pas forcément envie de faire carrière là-dedans. 2 mois plus tard, je quittais Lebara pour un autre poste!

Du coup, j’ai recommencé à voyager un peu, quelques retours en France (ben oui la famille quand même !), la République Tchèque, Majorque, et l’Angleterre en général. Une fois sur place, il serait dommage de ne pas en profiter ! Et de plus en plus d’idées de voyage en tête…Du coup, j’ai changé le nom de mon blog en MyTourduGlobe, parce que je me rends compte qu’il y a de très fortes chances que tout ça ne se limite pas à l’Europe en fait. Et aussi, la plateforme gratuite de WordPress est sympa mais frustrante : « comment je fais çi et ça ?  J’y arrive pas » « Tu dois passer sur une vraie plateforme ! »[extrait de conversation entre le boyfriend et moi-même, lui il est développeur, il connait les limites de WordPress, pas moi!). Du coup, je me suis lancée et ça y est! MyTourduGlobe est né! 🙂

 

 

Au bout d’un an à Londres (en fait 1 an et demi si on met ensemble tout le temps passé ici dans ma vie), qu’est-ce qui s’est passé ?

– J’ai amélioré considérablement mon anglais,

– Commencé une carrière par hasard dans un domaine dans lequel je ne connaissais rien (pour une fois, un peu de chance !),

– J’ai adopté certaines habitudes anglaises : j’aime l’English breakfast et le fish and chips (un peu trop d’ailleurs!), je mange parfois de la confiture avec du fromage et j’adore ça, quand je veux parler français de l’anglais se glisse dans mes phrases.

– Je commute tous les jours, ce qui me fait détester Londres…mais au fond je l’aime cette ville,

– Maintenant je mets des mini-jupes sans complexer (ceux qui sont passés par Londres comprendront!)

Mais surtout, je me rends compte que j’aime beaucoup vivre à l’étranger, et pas seulement pour quelques jours. Parce que pour être honnête, passer quelques jours dans un endroit ça donne un aperçu  mais on ne peut pas dire que l’on connait bien le pays, la ville ou les gens qui nous entourent !

Du coup, c’est quoi la suite ? Plus d’expatriation, (plus de voyages, pourquoi ne pas tenter un V.I.E ?). J’ai mentionné l’Australie dans un poste précédent, ça se précise mais ce n’est pas encore concrétisé. On verra bien ce que l’avenir me réserve. Pour le moment, je passe beaucoup de temps à lire sur ce sujet. Ce n’est pas une mince affaire! On trouve pas mal d’infos sur Expat’ blog dont je suis membre active pour la partie londonienne, voyez le badge en bas de page! Non, mais sérieusement si vous pensez à l’expatriation, allez y faire un tour, c’est un endroit sympa et les gens répondent vite à vos questions 😉