office

“Histoires Expatriées” c’est un RDV mensuel de blogueurs expatriés qui vous racontent leur expérience autour d’un thème décidé à l’avance. Ce projet a été lancé par Lucie du blog OcchioDiLucie et le thème de ce mois-ci c’est “La vie professionnelle dans mon pays d’adoption”, un sujet suggéré par Hélène du blog A French in Mexico.

histoiresexpatriees

Je vis et travaille en Angleterre depuis 2010, à la base je suis venue ici pour faire mon stage de fin de master donc je n’ai pas travaillé directement. Mon premier emploi, je l’ai obtenu en Février 2011. Depuis j’ai changé plusieurs fois mais d’un emploi à l’autre, il y a quand même des constantes.

D’abord, trouver du travail

J’imagine que selon le secteur d’activité, trouver du travail en Angleterre est plus ou mois facile. Personnellement, je n’ai jamais eu de problème. En arrivant, j’ai trouvé un travail en quelques jours dans un call centre (oui c’est pas un job de rêve mais il fallait bien payer les factures), j’y suis seulement restée 6 semaines avant de trouver quelque chose dans ma branche.

D’après mon expérience, on décroche un CDI rapidement: vous postulez un à poste, le recruteur vous rappelle et généralement un entretien avec l’entreprise suit dans les jours qui viennent. Quand j’ai commencé à bosser dans le marketing en ligne mon premier entretien a duré 30 minutes, on m’a rappelé 1h plus tard pour me proposer le poste. Je n’avais pas d’expérience mais j’étais motivée et je crois que ça leur a plu. En comparaison, la dernière fois que j’ai cherché du travail j’ai eu un entretien au téléphone, suivi d’un entretien en personne et d’un test à réaliser sur place. C’est devenu un peu plus exigeant mais toujours faisable et rapide. Il faut compter moins d’un mois entre le premier contact avec le recruteur et l’offre de la part de l’entreprise.

En Angleterre, généralement on s’en fiche que vous ayez fait une grande école ou pas, ce qui compte c’est que vous soyez motivé et ayez envie de travailler. Le reste c’est moins important. Après il faut aussi savoir qu’il y a beaucoup moins de titulaires de master au UK (vous avez vu le prix d’une année en fac en même temps ?!) donc quand on arrive de France avec notre Bac +5, je pense que ça aide un peu quand même.

desktopSource photo sur Flickr.

Les horaires de travail

J’ai la chance de travailler dans un domaine où l’on peut avoir une certaine flexibilité dans les horaires. Personnellement, j’ai choisi de commencer tôt le matin pour finir plus tôt et avoir du temps libre après le travail. Je travaille donc de 8h30 le matin jusqu’à 17h, avec une heure de pause le midi. Je suis à 7 minutes de la maison donc je me paie même le luxe de renter manger à la maison le midi de temps en temps. Le vendredi après-midi, on finit plus tôt et on va au pub en face de l’agence. Ou on se pose dans la cuisine du travail pour boire un coup (il y a un frigo toujours remplit).

La hiérarchie

Vous avez peut-être déjà entendu dire que la structure des entreprises en Angleterre est assez plate. Il y a bien des chefs et des subordonnés. Dans mon cas, le manager est assis avec nous et on ne saurait pas le différencier des autres salariés. Je travaille maintenant depuis 7 ans dans le domaine du marketing en ligne donc j’ai beaucoup d’autonomie. En gros, si j’ai un problème ou une question, je peux demander de l’aide à tout moment mais personne ne vient me superviser ou contrôler ce que je fais. J’aime bien travailler comme ça, sans (trop de) pression.

officeSource photo sur Flickr.

L’ambiance au boulot

Je bosse dans une agence et j’ai 4 clients à m’occuper donc même si l’ambiance est à la cool, on bosse quand même beaucoup. Par contre quand on se détend, on se détend beaucoup aussi! Vous avez tous entendu parler des vendredis soir au pub en Angleterre. C’est vrai, c’est la base. Si vos collègues vous proposent d’aller au pub, allez-y de temps en temps c’est sympa. Si vous n’aimez pas la bière, prenez du cidre: c’est presque la même couleur donc on ne vous posera pas de questions.

En plus du pub, beaucoup d’entreprises organisent des “team building events” et autres évènements. Pour vous donner une idée, voici la liste de ce qu’on a fait dans ma boîte depuis que j’y travaille:

  • une journée de croisière en voilier de Ipswich à Felixstowe,
  • de l’accro-branche dans la forêt de Tetford,
  • une journée à refaire le “Crystal Maze” à Londres (c’est un jeu à la TV British dans le style de Fort Boyard),
  • une journée à nourrir les animaux du zoo de Colchester (malheureusement je n’ai pas pu y aller car j’étais à Toulouse ce jour là),
  • des charity events: le classique c’est la fabrication de gâteaux que l’on achète ensuite pour lever des fonds pour telle ou telle association. Dernièrement certains collègues ont participé à la course de bateaux-dragon dans le port d’Ipswich (je me suis contentée de regarder de loin, ramer c’est pas vraiment mon truc). Et oui, c’est littéralement une course en bateau-dragon avec un drummer et des gens déguisés n’importe comment.
  • une soirée glamping dans la forêt de Thetford. On a passé la soirée à faire du lancer de couteaux et de haches, à faire du cirque et à danser sous un chapiteau. A la base ça devait être une nuit mais certains tipis du site de glamping ont pris feu…Aucun blessés. On en parle encore un an après!
  • Et bien sûr, il y a aussi la Christmas Party, les “summer events” et nous avons aussi le “beer Friday”. Pas besoin de vous développer le concept je pense.

coffee-workSource photo sur Flickr.

Dans une autre catégorie, on a aussi des cérémonies de remise d’awards. C’est très “industry specific” mais personnellement, j’aime bien ces évènements. C’est l’occasion de bien s’habiller et d’aller à Londres dans de beaux hôtels pour recevoir tel ou tel prix et simplement se tenir au courant de ce qui se passe dans l’industrie. La dernière cérémonie en date était à Prague et notre directeur c’était arrangé pour qu’on ait une bonne demie journée pour visiter la ville (alors que techniquement c’était “working hours”).

Voilà pour l’ambiance de travail en Angleterre. Travaillant dans le “digital marketing” qui est une industrie nouvelle avec une population assez jeune, j’imagine que l’ambiance est différente de ce qu’on peut trouver dans d’autres entreprises plus traditionnelles. Ou pas, si vous avez eu l’occasion de travailler en Angleterre dans d’autres domaines, n’hésitez pas à partager vos expériences: ça m’intéresse !