Zürich-centre

Vivre en Suisse vous tente? Ce mois-ci, nous rencontrons Ollie qui vit aujourd’hui à Lausanne, après un passage de quelques mois à Zürich. Elle nous raconte dans cette interview d’expatrié à quoi ressemble la vie sur place, les défis auxquels elle a dû faire face…Vous pouvez retrouver les autres interviews d’expatriés ici.

 

1- Présente-toi (et ton blog)

Je suis Ollie, française expatriée en Suisse depuis plus de 3 ans. J’ai d’abord vécu à Zürich pendant plus d’1 an, un défi pour moi qui n’avais jamais appris l’allemand ! J’ai crée Some Steps Away en fin 2012, après 1 an d’expatriation en Suisse, pour raconter mon quotidien zurichois fait parfois de situations cocasses, puis j’ai développé le blog et je partage désormais mes carnets de voyage à travers le monde. J’aime les voyages natures, j’essaie de partager cette passion dans mes récits.

 

Lausanne-4-2

 

2- Où es-tu en ce moment et qu’est-ce qui t’as amenée là?

Je vis à Lausanne depuis janvier 2013, j’ai choisi de déménager en Suisse romande à cause de la barrière de la langue qui m’empêchait de décrocher un poste fixe à Zürich. J’ai réussi à trouver un CDI à Lausanne et j’ai enfin obtenu mon permis de résidence de 5 ans !

 

Lausanne-Great Escape

 

3- S’agit-il de ta première expérience à l’étranger?

En tant qu’expatriée oui. Cependant j’ai étudié et voyagé pendant 6 mois en Australie juste avant mon arrivée en Suisse.

 

ollie

 

4- Quels ont été les challenges une fois sur place?

Ils ont été nombreux !

A Zürich, j’étais confrontée à l’allemand au travail, dans la rue, et à la maison c’était l’italien puisque je vivais avec des tessinois (suisse italienne). Si je me suis bien adaptée à l’italien, l’allemand a été une autre paire de manche !

Et puis il m’a fallu trouver un travail sans savoir parler un mot d’allemand, m’adapter à de nouvelles cultures, vivre en colocation avec 2 garçons, m’intégrer à un nouvel entourage … ça n’a pas été simple !

 

Zürich-centre

 

5- Qu’est-ce que tu conseillerais à de futurs expatriés en Suisse

Il faut savoir être patient, faire des sacrifices, être prêt à commencer par des petits boulots si nécessaire, à vivre en colocation pour démarrer, à savoir s’adapter à l’état d’esprit suisse, à la culture, connaitre au moins l’anglais, et ne pas oublier que l’allemand est beaucoup demandé, même en Romandie !

 

6- Quelles bonnes adresses recommanderais-tu dans ta ville d’expatriation?

Si vous avez envie d’international, allez faire un tour au bar The Great Escape, on y parle anglais, on y boit de la bonne bière, on y regarde des matchs, on y mange les meilleurs burgers de Lausanne et on se détend entre amis sur la terrasse face à la place de la Riponne.

Pour une ambiance typiquement suisse, essayez le Chalet Suisse, restaurant aux spécialités helvètes dans un chalet en bois sur les hauteurs de Lausanne.

Le spleen du pays, envie d’une bonne galette bretonne ? une seule adresse : la Chandeleur. Des vraies galettes de sarrasin et du cidre breton.

 

Zürich-hiver-2

 

7- Qu’est-ce qui te plait dans ta vie à l’étranger?

Beaucoup de choses ! J’aime être confrontée aux différences culturelles, apprendre des coutumes suisses et le nouveau regard sur mon pays que cela m’apporte.

 

8- Et au contraire, qu’est-ce qui te déplaît?

De ne pas me sentir tout à fait chez moi.

Si la Suisse romande est proche culturellement de la France, je reste une étrangère. Je n’ai pas le droit de vote, je dois faire avec le permis de résidence …

J’adore la Suisse mais je me sens toujours plus « à la maison » en France.

 

Zürich-hiver

 

9- Avec le recul, est-ce qu’il y a quelque chose que tu ferais différemment?

 

J’aurais aimé apprendre l’allemand lorsque je vivais à Zürich. J’ai pris quelques cours en tandem mais ce n’était pas suffisant. J’aurais dû m’investir davantage mais je n’avais pas les moyens financiers ni un contrat de travail assez long pour me lancer dans l’apprentissage d’une nouvelle langue. Dommage !

 

Zurich-noel

 

10- Quelque chose à ajouter?

Ma devise : “la peur est la paresse de la volonté”, si vous avez envie d’essayer l’expatriation : foncez ! Le pire dans une vie ce sont les regrets.

Et toi ami lecteur, es-tu tenté par l’expatriation? La Suisse fait-elle partie des pays que tu prendrais en considération pour une expérience à l’étranger? J’avoue que la Suisse m’a aussi traversé l’esprit à un moment donné 🙂