Interview d’expat: Christina…en France

L’interview du mois de mai se fera avec quelqu’un qui vit en France. Oui parce qu’on peut aussi être expatrié en France…quand on vient des Etats-Unis et c’est le cas pour Christina. J’ai connu Christina via ses vidéos sur Youtube: elle donne plein de conseils pour s’améliorer en anglais aux français. En les regardant, je me suis dis que c’est le genre de conseils que j’aurais aimé avoir en arrivant (ou même avant de partir). Tu vois quand je me suis installée à Londres, j’ai rapidement rencontré l’English Boyfriend. Avantage: tous les conseils disponibles 24h/24h et gratuitement. Sauf que ce n’est pas le cas de tout le monde. Même si Christina est américaine, la plupart des conseils qu’elle donne peuvent s’appliquer au Royaume Uni donc j’ai pensé que ce serait intéressant de te présenter tout ça.

Place à Christina !

Qui es-tu & que fais-tu?

Hi there, je m’appelle Christina et j’aide les Français à être plus à l’aise en anglais, notamment avec ma chaine YouTube Speak Better, Feel Great TV. Je suis américaine (ça s’entend dans les vidéos….), installée à Grenoble depuis 2004. Ça fait donc un petit moment !

Je crée aussi des cours en ligne pour booster son anglais, et bien sûr j’anime des cours sur Skype et à Grenoble. J’adore partager ma langue et ma culture, et surtout d’aider d’autres personnes à être plus à l’aise en anglais.

Qu’est-ce qui t’a amené à proposer tes cours?

La volonté d’aider ceux qui m’ont accueilli à se dire, par rapport à l’anglais, “I can do this!”. Je veux les aider à se sentir à l’aise dans un milieu international, que ce soit pour le travail ou carrément pour changer de pays.

Personne n’est nul en anglais par naissance et ça me fait mal d’entendre tant de personnes très compétentes abandonner l’idée qu’ils peuvent être “bon” en anglais. En France, j’ai l’impression que l’on aime se faire du mal, surtout par rapport à l’anglais.

Tu as vu le nombre d’articles qui apparaissent chaque année avec des titres comme “L’anglais: La bête noire des cadres”, “Les Français, toujours aussi nuls en anglais”, ou encore “Oui, les Français sont vraiment nuls en anglais.” J’ai juste envie de créer “WTF”???

Ma mission, donc, est d’inverser cette tendance et qu’on arrête de dire “De toute façon, les Français sont nuls en anglais” !!

Pour moi, apprendre une autre langue, le français, m’a donné tellement d’opportunités et on ne peu pas vraiment dire les Américains aient la meilleure réputation en matière d’apprentissage des langues étrangères…

J’ai découvert plein de bonnes choses dans la vie parce que je n’ai pas écouté ceux qui me disaient “Ça ne sert à rien le Français” ou “De toute façon, tout le monde parle anglais.” Mon mari est français, nous parlons français à la maison. Mes amis sont francophones. J’adore Le Petit Journal et les films de Fabrice Lucchini. J’ai même un tatouage d’un groupe de rock français sur le poignet. Si je ne parlais qu’une langue, j’aurais raté tout ça !

Apprendre une autre langue et découvrir tout ce qui va avec, c’est juste magique. J’ai envie de donner aux autres la possibilité de créer leur propre magie, de saisir des opportunités enrichissantes que l’anglais peut leur apporter.

christina

Quelles sont les erreurs les plus communes que font les français?

Sans parler des petites erreurs de grammaire comme “I’m responsible of my company”, ou encore “I’m living in London for 5 years” (car la plupart du temps, si on comprend facilement, on s’en fout un peu de ta grammaire…), je dirais les erreurs que je vois le plus souvent, et qui peuvent provoquer des malentendus est d’être trop direct et pas assez dans la politesse. C’est un mélange de la langue et de la culture, en fait.

Par exemple, quand j’ai un client en cours qui ne me comprend pas, il me lance souvent un “What?” d’un ton un peu sec. Il ne fait pas exprès de donner l’impression d’être un peu brusque, mais le fait de dire “What?”, souvent avec une intonation qui tombe, ça fait que si je n’étais pas prof d’anglais avec l’habitude d’entendre ça, je penserais que ce client n’était pas un mec très sympa.

Le problème ici est que 1). Les systèmes phonétiques entre l’anglais et le français sont très différents. L’anglais joue beaucoup sur les intonations, les accentuations des syllabes, et la manière dont on utilise sa voix. Le français aussi à un certain degré, mais moins je pense et ce n’est pas perçu de la même façon en français qu’en anglais. En plus, ce n’est pas du tout évident à faire spontanément quand on parle anglais comme langue étrangère. Souvent ceux qui parlent l’anglais comme langue étrangère n’en sont même pas conscients !

Et 2). Les Français souvent plus directs, plus critiques. Ça part souvent d’une bonne intention, mais pour un anglophone habitué à un monde ou tout est “nice”, “lovely”, “fantastic”, etc., le français qui dit cash “It’s not possible” paraît à la fois trop négatif et trop brusque. Un anglophone dirait plutôt quelque chose comme “I’m not so sure that this is the best idea at the moment, but we’ll see”, toute avec l’intonation qui va avec.

Pour améliorer son anglais quand on est encore en France (mais plus à l’école): que peut-on faire?

Plein de choses ! Avec l’internet et la technologie, on peut très bien apprendre une langue de manière efficace toute en restant à la maison en pyjama.

Par exemple, avec des sites comme WeSpeke et iTalki, on peut trouver quelqu’un pour faire un échange linguistique gratuitement via Skype. Je suis débutante en italien, et j’ai déjà trouvé 2 personnes avec qui pratiquer ! C’est important de parler tout de suite dans la langue, même si tu ne connais que quelques phrases.

Ensuite, on peut écouter des podcasts. Pour l’anglais, on a l’embarras du choix ! Business English Pod, tous les podcasts pour apprendre l’anglais du British Council et de la BBC, ou encore Luke’s English podcast sont tous très bien.

Pour lire, je conseil toujours le magazine Go English! pour les niveaux intermédiaires ou English Now pour les niveaux élémentaires. Ces magazines sont géniaux et écrits pour des francophones qui apprennent l’anglais. J’ai même fait une vidéo sur mes ressources préférées pour lire en anglais, où tu peux trouver d’autres idées !

Du coup, ça fait que l’on peut parler, écouter et lire tout en anglais sans quitter la France ! Le plus grand challenge, c’est de le faire régulièrement.

Souvent, j’entends “Oui, mais pour vraiment améliorer son anglais, il faut partir dans un pays anglophone.” C’est vrai que ça aide (à condition de ne pas toujours rester avec des gens qui parlent ta langue maternelle), mais c’est aussi une solution “facile” parce que tu n’as rien à faire pour être en contact avec l’anglais. Mais partir est loin d’être la seule solution !

christina-video

Quels sont les blocages principaux de tes élèves?

La perfection. Une fois en cours, j’avais un client qui restait muet. Je lui ai demandé “Do you understand? Or do you have any questions?” et il me répond “Ça va, j’ai compris mais j’ai peur de faire des fautes.” Peut-être ça vient de la peur de paraitre ridicule ou faible, mais rester dans sa zone de confort par sécurité ne va pas te faire progresser. Ne pas essayer de parler, encore moins !

Ce n’est pas évident pour quelqu’un qui a l’habitude d’être à l’aise dans sa langue maternelle de se trouver forcé à s’exprimer avec des phrases et des mots simples. C’est super frustrant ! Mais, il faut passer par là, et il faut faire des fautes pour apprendre à les corriger afin de progresser. Donc, je dirais la recherche de la perfection peut bloquer la progression, paradoxalement !

Que conseillerais-tu à une personne qui a déjà un bon niveau d’anglais mais manque de vocabulaire spécifique, par exemple business English?

Se fixer des minis-objectifs et d’être plus structuré dans son approche. Quand on arrive à un bon niveau, progresser n’est pas évident, parce qu’on arrive à s’exprimer et on comprend assez bien. Pour la plupart des situations, le niveau est suffisant.

Mais on va se concentrer sur des petites améliorations ciblées. C’est un peu comme quand on construit une maison. Une fois les bases en place—les murs, le toit, les meubles—on peut se concentrer sur des touches de déco ! On fait la salle de bains, puis une fois terminé, on passe à la cuisine, etc. En anglais c’est pareil. On peut, par exemple, se dire “J’aimerais mieux animer mes réunions en anglais.” C’est une amélioration ciblée. Du coup, pendant un certain temps, on va se concentrer sur ça.

On identifie exactement ce que l’on veut améliorer, comment le faire, les phrases et même des techniques à apprendre, etc. Et on met tout ça en place. Au début, ça peut être juste d’essayer de placer une ou deux nouvelles phrases dans une réunion. On en ajoutent par la suite, on change sa façon d’animer la réunion la fois suivante, etc.

La clé est d’identifier la lacune et de se donner des minis-objectifs réalistes, avec un plan d’action pour les atteindre. Puis, au boulot ! Et chaque mini-objectif t’amènera vers ton grand objectif.

video

Autres recommandations pour un français qui souhaiterait partir en pays anglophone?

Si on parle d’expatriation, comme dit une célèbre marque de chaussures, “Just do it!”. Même si ce n’est que pour un an, ou qu’après quelques temps, tu décides que la France te manque trop, que c’est trop dur, que vivre à l’étranger n’est pas pour toi, au moins tu auras vécu une expérience enrichissante. Il y aura des hauts et des bas, mais tu pourras te dire que tu l’as fait. C’est toujours mieux de faire quelque chose et de se dire qu’on s’est trompé que de rien faire et de se dire toute sa vie “Et si j’avais eu le courage…” et de regretter de ne rien avoir tenté.

Pour conclure cette interview, je t’invite à découvrir la chaîne Youtube de Christina et à parcourir ses vidéos ici.

 

Pourquoi ces vidéos en particulier? Parce que ce sont des “problèmes” que j’ai rencontré personnellement en arrivant au Royaume Uni et que les réponses ne sont pas toujours évidentes. Tu peux aussi regarder l’intégralité de ses vidéos directement sur son site. Et toi ami lecteur, tu te trouves en quels termes avec l’anglais? 🙂

Comments
2 Responses to “Interview d’expat: Christina…en France”
  1. Merci beaucoup Lucie pour cette opportunité et pour l’article ! J’espère que mes réponses seront utiles pour tes lectrices (et lecteurs !) Et si jamais ils ont une question sur quelque chose, ce sera avec grand plaisir de leur répondre !

Leave A Comment

Suivez-moi sur les réseaux sociaux:

Les archives

Cookies – Mentions légales

A propos…

MyTourduGlobe est un blog hybride: à la fois blog de voyage et blog d'expatriation. Je m'appelle Lucie et je vis au Royaume Uni. Plus précisément je vis à londres depuis 2010, avant cela j'ai vécu en Roumanie. L'expatriation et moi, c'est une grande histoire d'amour comme tu pourras le voir au fil des articles!

Mais ce site, c'est aussi un blog de voyage. En effet, dès que possible j'aime voyager: que ce soit au Royaume Uni ou ailleurs dans le monde. Vous voulez en savoir plus? Parcourez mon blog de voyage et ma page "à propos" pour apprendre à mieux me connaître.