valence

Nous n’avions pas eu d’interview d’expat depuis très longtemps sur le blog, c’est reparti avec Bernard qui vit en Espagne: à Valence. Voici son portrait.

Qui es-tu ? 

Je m’appelle Bernard, je viens d’avoir 26 ans. Diplômé en Ingénieur de Gestion en Belgique, j’ai eu l’opportunité de pouvoir voyager durant mes études, via des programmes d’échanges et semaines internationales. Le dernier semestre de ma troisième année d’étude, j’ai réalisé un échange Erasmus dans la charmante petite ville de Cordoue, dans le sud de l’Espagne.

J’avais déjà une petite base en espagnol et cela m’a motivé pour suivre tous mes cours dans la langue locale. Je suis littéralement tombé amoureux de la ville, de son cachet, de son atmosphère, son climat, de ses gens si souriants et accueillants malgré la crise économique à ce moment-là. Je suis ensuite parti durant toute la dernière année de mes études pour un échange universitaire de 5 mois à Lima au Pérou et un stage de 6 mois en Colombie. Une découverte extraordinaire, ce qui m’a donné l’envie de sauter le pas de l’expatriation à Valencia.

bernard sury

Pourquoi avoir choisi de partir?

Après mes études, j’ai vite remarqué que parler l’espagnol et vivre au rythme espagnol me manquait beaucoup et surtout me rappelait de très bons souvenirs.

J’ai eu la chance, grâce à mes contacts en Espagne, de trouver un travail chez GuruWalk à Valencia. Il s’agit d’une jeune startup permettant à chacun de se présenter comme guide de Free Walking Tour dans sa ville partout dans le monde, sur le modèle d’économie collaborative. Les Free Walking Tours n’ont pas de prix fixe et permet à chacun de donner ce qu’il veut à la fin de la visite.

Ayant été guide touristique en espagnol à Bruxelles comme job d’étudiant, c’était l’occasion parfaite de me lancer à l’étranger. Mais cette fois-ci, pas comme guide, mais dans le développement de la startup.

Sur place, qu’est-ce qui t’a plu ou au contraire déplu ?

Je vais d’abord commencer par ce qui m’a plu.

Tout d’abord, le climat: 300 jours de soleil l’année! Je suis arrivé en août et le contraste de climat avec la Belgique s’est directement fait sentir: un régal! Et pas seulement le climat, la localisation de la ville est parfaite aux bords de la méditerranée et ayant un plage immense.

Ensuite, j’ai beaucoup aimé la taille de la ville, assez grande pour trouver de tout mais pas non plus un mégapole comme le sont Madrid ou Barcelone, ce qui la rend assez tranquille. D’ailleurs, j’aime aussi le fait qu’elle ne soit pas tellement touristique, comparée aux deux autres villes mentionnées auparavant. La vie locale est partout et Valencia est restée authentique.

En plus, le fait qu’elle ne soit pas tellement touristique en fait une ville peu chère pour y vivre ou pour s’y loger. Enfin, les gens, sympathiques, sont souvent assez sportifs, aussi bien en ville (avec le parc du Turia permettant tous les sports et les salles de gym) qu’en mer ou à la montagne.

Ce qui m’a déplu par contre, ce sont les logements. Les gens vivent à l’extérieur et ne sont pas vraiment préoccupés de la qualité de leur logement. Si vous habitez en dehors du centre-ville de Valencia, il y a de grandes chances que vous habitez dans des logements avec des murs en carton. Écouter la télévision de votre voisin ou le bébé pleurant de votre autre voisin n’a rien d’agréable.

Je suis aussi adepte des produits écologiques ou de qualité et je dois dire que la qualité de la nourriture que vous pouvez trouver dans les grandes chaînes de supermarché est très bas et pas bon marché en plus.

paella

Quelles démarches as-tu dû suivre avant de partir ?

Je n’ai pas dû faire beaucoup de démarches avant de partir. L’Espagne étant aussi dans l’Union Européenne et permettant la libre circulation des personnes, cela s’est fait facilement. Pas besoin de visa etc.

Quelles difficultés as-tu rencontré une fois sur place ?

A vrai dire, je n’ai pas eu de réelles difficultés. C’est vraiment facile de s’installer ou de trouver/changer de logement.

Il y a beaucoup d’événements faits pour les Erasmus et c’est très tentant d’y participer en tant que jeune travailleur. Cependant, ces étudiants sont dans un autre rythme et ces amitiés se clôturent toujours après un certain temps quand les étudiants rentrent chez eux.

Travaillant toute la journée, c’est moins évidemment de rencontrer des jeunes expats mais pas impossible. De plus, les espagnols sont fort sympathiques mais ce n’est évident d’être intégré dans leurs communautés.  

valence_1

Quels conseils aurais-tu aimé avoir avant de partir ?

Va-s’y, fonce! On peut avoir des doutes à se décider à l’expatriation et j’en avais beaucoup. Mais le regret que j’aurai eu de ne pas l’avoir fait aurait été trop grand.  

Je ne réalise toujours pas si ce fut une bonne ou mauvaise idée, le futur me le dira, mais pour l’instant je ne regrette pas l’expérience, bien au contraire!

maisons_valence

A ton tour, quels conseils donnerais-tu ?

Je pense qu’une bonne préparation est importante pour se décider si le pays d’accueil sera fait pour vous et pour avoir la meilleure expérience dès le début.

Je conseille de partir quelques fois en vacances en Espagne, voir l’ambiance, le style de vie,… Rien de tel qu’être sur place et s’imaginer y vivre. En plus, l’apprentissage de la langue est primordial. Les espagnols parlent généralement assez mal anglais et cela peut être un réel obstacle. Mais cela s’apprend vite.  

Ne pas hésiter à demander aux expats vivant dans la ville qui vous intéresse. Il y a beaucoup de francophones à Valencia et vous pourrez poser toutes vos questions sur les groupes Facebook dédiés à cela.

Combien faut-il compter de budget par mois ?

Comme dit précédemment, Valencia est une ville abordable. Le budget varie beaucoup de votre mode de vie.

Le loyer mensuel d’une chambre dans un appartement partagé avoisine les 250-300 euros par mois. Sinon, compter 800 euros pour tout un appartement de plusieurs chambres.

Pour vous nourrir, le supermarché n’est pas si bon marché mais les marchés couverts sont une vraie caverne d’Ali baba pour qui aime cuisiner. Compter un bon 200 euros par mois. Le restaurant moyen coûte environ 15 euros tout compris et à midi vous pouvez vous sustenter avec des menus à 5-7 euros, le verre de vin étant à 2-3 euros et la bière à 1-2 euros.

Pour se déplacer, les espagnols sont accros à leur voiture. Mais le métro est très accessible et il existe de nombreuses pistes cyclables. Je conseille d’ailleurs fort le vélo comme toute la ville est plate et avec les vélos en libre-service, cela ne vous coûtera que 35 euros par an!

valence

Au quotidien, à quoi ressemble ta vie là-bas ?

J’ai un rythme un peu différent de la Belgique, commençant mon travail assez tard, vers 10h, et le terminant par conséquent plus tard, vers 19h.

J’y arrive à pied (une quinzaine de minutes) ou en vélo. La pause midi est plus tard qu’en Belgique, vers 13h30-14h. Mais cela ne me gêne pas.

Ma journée de travail terminée, j’ai encore beaucoup de temps devant moi pour aller faire du sport, voir des amis, faires des sorties ou les courses comme les magasins sont ouverts jusqu’à 20h30 et même 22h pour les supermarchés.  

Et le weekend, il existe une panoplie de petits villages à aller voir ou d’excursions à faire.

Quels sont tes endroits préférés dans ta ville ou dans les environs? (top 3-5 recommandations)

  1. Le Marché Central. Le plus grand marché couvert d’Europe. Bien que dans le centre-ville, il est encore utilisé comme marché et les locaux viennent y faire leurs courses.
  2. Les jardins du Turia. Valencia possédait un fleuve qui a été dévié dans les années 50. Les habitants en ont fait un parc long de 10 km, un vrai poumon vert, idéal pour se balader ou faire du sport.
  3. El Carmen. Le vieux quartier du centre s’est transformé en un haut lieu du street art, un spectacle en constante évolution.
  4. El Cabanyal. Ce quartier, mon quartier, avec ses petites maisons colorées de pêcheurs à deux pas de la mer, une pépite!

Pour avoir un bel aperçu de la ville, je ne peux m’empêcher de recommander un Free Walking Tour de Valencia.

plage_valence

Si tu as quelque chose à rajouter, c’est le moment !

Je pense que Valencia est une ville à haut potentiel, qui a tout pour plaire et pourtant un peu oubliée des touristes (et c’est tant mieux!). Être expat dans cette ville vous surprendra!

 

Vous pouvez retrouver tous les articles liés à l’expatriation ici. Et toi ami lecteur, la vie en Espagne c’est quelque chose qui te tenterait ?