plage

Ami lecteur je t’avais préparé cette petite interview de Vincent du blog Vert Costa Rica, puis je suis rentrée en France et j’ai un peu oublié de le programmer…que veux-tu, la mer, la famille…ça distrait ces choses-là. Au passage, si tu veux te replonger dans les dernières interviews c’est par ici. Je laisse donc la parole à Vincent.

1- Présente-nous ton blog et toi-même.

 

Je m’appelle Vincent Varenne, je suis l’auteur du blog Vert-Costa-Rica.fr depuis 2011, année où j’ai décidé de quitter la France pour rejoindre le Costa Rica un peu sur un coup de tête, ou sur un coup de cœur en fait.

 

Cela n’a pas été un hasard, puisque quelques mois auparavant, j’avais rencontré Mélissa en France, qui est costaricienne. Sans parler un mot d’espagnol, ni même savoir exactement où était le Costa Rica quelques semaines avant, je suis parti à l’aventure pour 3 mois, la durée légale pour un touriste. Rien ne me retenait en France à ce moment-là et je me suis finalement installé au Costa Rica, pour mon plus grand bonheur !

 

2- Comment t’es-tu préparé pour cette expatriation?

 

Je ne me suis pas préparé avant, j’ai pris la décision en moins de 3 semaines en fait puisque Mélissa, qui était en France depuis 1 an, souhaitait avoir 15 jours dans le pays avant que j’arrive. Autrement, je pense que mon départ se serait fait en 1 semaine. Parfois, c’est mieux, cela évite de réfléchir et de penser à tous les problèmes qui pourraient survenir et qui sont finalement tout simplement le fruit de notre imagination.

Journée de l’Indépendance au Costa Rica

 

 Je me souviens que je devais faire un rappel de vaccin classique, pour la France, et à ce moment-là j’avais dit à mon médecin traitant : « Je vais au Costa Rica pour 3 mois, voire plus ». Elle m’avait sorti son énorme livre médical du monde, plus gros que l’Atlas ! Et j’avais donc fait avant mon départ quelques vaccins : « hépatite A et B », et la « fièvre typhoïde » qui m’avait été conseillée pour un long voyage de 3 mois. Cela m’avait coûté plus de 150 euros.

 

3- Quels ont été les challenges une fois sur place?

 

Une fois sur place, le changement a été un peu difficile la première semaine car je suis arrivé en pleine saison des pluies : le climat est chaud et humide, et au début c’est difficile. Le plus grand challenge était de trouver du travail, et surtout de réussir à régulariser ma situation dans le pays. Mais les deux premiers mois, j’ai surtout bien profité du pays, voyagé un peu partout : c’était vraiment une belle découverte, de la nature notamment, entre la faune et la flore, et je suis tombé amoureux du pays ! Et puis par chance, le travail est arrivé facilement pour moi et pour Mélissa également, qui revenait de France. Nous devions tout redémarrer.

 

 Une fois que je parlerai parfaitement espagnol, là, je serai le plus heureux. J’aurai réussi mon intégration à 100 % dans le pays !

Monteverde, Costa Rica

 

4- Qu’est-ce qui t’as surpris une fois sur place?

 

Tout m’a surpris au début, surtout la première semaine. C’était mon premier voyage hors d’Europe, j’étais comme un enfant, je regardais partout et je notais toutes les différences entre la France et le Costa Rica.

 

Une chose en particulier en centre-ville sur Alajuela et San José notamment : les grilles, les portails et les barbelés au-dessus pour protéger les maisons. C’est vraiment un phénomène très étonnant depuis la rue, on ne voit que tous ces portails, et on a l’impression de voir des prisons. En fait, ils font cela uniquement pour se protéger des vols, même s’il n’y en a pas tant que ça (pas plus qu’en France) et ils se sentent ainsi en sécurité.

 

5- Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait s’installer là-bas?

 

Si j’ai un conseil à donner maintenant avec le recul, c’est de venir visiter le Costa Rica (http://www.vert-costa-rica.fr) avant et d’être bien sûr de vouloir y vivre. Il faut découvrir le pays en voyage avant, 1, 2 ou 3 mois, car une fois sur place, de longues démarches sont nécessaires auprès des services de l’immigration pour obtenir le statut de résident ou le droit de travailler. Je pense qu’il faut vraiment le vouloir pour se lancer dans cette aventure.

 

6- Parle-nous plus en détails de ton site, c’est bien plus qu’un blog. Que proposes-tu exactement (pour ceux qui ne connaissent pas déjà.

 

Oui, au début, j’ai commencé à le faire pour partager avec mes amis, la famille. Très vite, le nombre de lecteurs a augmenté et j’ai travaillé dessus pour qu’il grandisse. Aujourd’hui, il y a plus de 1 800 lecteurs abonnés et 3 000 visiteurs par mois, une très belle communauté qui aime et partage sur le Costa Rica. Je continue à partager beaucoup de contenu gratuitement, des conseils, mes excursions, et j’apporte mon aide dans l’organisation de voyages au Costa Rica, notamment via le forum Vert Costa Rica. J’offre également des services pour les voyageurs comme la location de 4 x 4 afin de pouvoir voyager librement, en solo, dans le pays, sans dépendre des tour-opérateurs.

 

J’ai aussi mis en place un guide pour parler espagnol en voyage avec 10 chapitres audio, que j’offre gratuitement et qui aide les voyageurs à parler avec les locaux et à se faire comprendre lors de leurs voyages. Tous ces projets sont très intéressants et aujourd’hui, je travaille à plein temps et vis de ma passion à travers le blog.

 

 

 

7 : As-tu des projets, des nouveautés que tu vas proposer sur le blog au cours des prochains jours, des prochaines semaines ?

 

Oui, je travaille depuis plus de 5 mois sur un magnifique projet : c’est la sortie de mon premier livre qui va s’appeler « Heureux au Soleil – le guide pratique pour réussir son installation au Costa Rica ». (le livre est déjà sorti et peut être trouvé ici). Il est vraiment fait pour aider les francophones à réussir leur installation au Costa Rica, avec tous les conseils sur le pays, la résidence, la vie et la culture… Je termine la mise en page en ce moment même.

 Vous pouvez suivre mes aventures et mes projets sur le blog Vert Costa Rica. À très bientôt et merci à toi, Lucie, pour ce partage et cette interview.

 Et toi ami lecteur, as-tu déjà considéré le Costa-Rica? As-tu déjà suivi quelqu’un à l’étranger par amour?