Vivre à Edimbourg: le retour d’expérience de Sarah

L’interview d’expat du mois de juin nous emmène en Ecosse chez Sarah qui vit là-bas depuis un peu moins d’un an. Elle propose aussi un très beau blog sur ce pays que je vous encourage à aller voir si ce pays vous intéresse que ce soit pour y vivre ou y passer un week-end.: French Kilt. Si le sujet de l’expatriation t’intéresse tu peux parcourir ma rubrique vie d’expat.

1. Qui es-tu?

Je me prénomme Sarah, j’ai 26 ans, et j’habite en Ecosse depuis près de 10 mois. Ici, le temps passe plus vite qu’ailleurs, semble-t-il. Déjà habituée des blogs voyage, j’ai décidé de créer, avec mes acolytes Tao et Camille, un blog entièrement dédié à l’Ecosse, ce qui n’existait pas encore. Le blog est né le premier octobre, et depuis, ses parents sont comblés !

sarah-frenchkilt

FrenchkiltGlenCoe

2. Pourquoi l’Ecosse ?

J’ai eu un véritable coup de coeur pour Edimbourg en découvrant cette ville presque par hasard, lors d’un voyage en InterRail en 2014. C’était mon premier voyage en solo. Je ne sais pas pourquoi, mais il s’est passé un truc. Alors que j’ai déjà pas mal voyagé, j’ai vu des villes magiques, des pays enivrants, mais c’est en quittant Edimbourg que je me suis prise à sangloter dans le bus qui me ramenait à l’aéroport. Alors j’y suis retournée, et retournée… Avant d’y déménager.

rue-edimbourg

3. Qu’est-ce qui te plaît ou au contraire de déplaît sur place ?

J’aime la simplicité des choses. Edimbourg est une ville accueillante, entêtante, ouverte à tous, facile d’accès. J’aime vivre dans un pays où les gens se parlent dans les rues, où l’on part du principe que l’autre est foncièrement bon et mérite qu’on lui accorde de l’attention. C’est le ressenti que j’ai… Je ne sais pas vraiment si quelque chose me déplaît… Je crois que je suis encore en phase “lune de miel”, non ? Bon, plus concrètement, je trouve que le niveau de vie est élevé, que les acquis sociaux dans le monde du travail ne fait pas rêver, mais bon : tout cela, je le savais avant de partir. Je ne me plains pas.

toits-edimbourg

4. Quelles sont les démarches à suivre pour partir là-bas ?

Le minimum ! J’ai demandé un “National insurance number” lors de mon arrivée pour être enregistrée un peu partout et cotiser à la Sécu. Je me suis inscrite chez le docteur (bon, ok, j’ai tardé, j’ai attendu la pneumonie pour le faire), j’ai ouvert un compte en banque (pas le truc le plus simple, mais finalement, une démarche assez rapidement réalisée). C’est la magie de l’Europe : pas de visa, pas de permis de travail… Tu arrives, tu t’installes, tu bosses. Tu profites.

eglise-edimbourg

5. Quelles difficultés as-tu rencontré sur place ?

Honnêtement, tout se passe très bien pour le moment. Je conviens d’une chose : tomber – assez salement – malade au coeur de l’hiver, quand le soleil se lève à peine, et quand on se retrouve tout seul sans comprendre ce qui arrive, ça m’a un peu fragilisée. J’ai pensé à lâcher l’éponge, prendre mes cliques et mes claques. Mais j’ai tenu, j’ai fini mes antibiotiques, et j’ai repris du poil de la bête ! Je m’en félicite aujourd’hui 🙂

edimbourg-vue-mer

6. Quels conseils aurais-tu aimé avoir avant de partir ?

J’aurais aimé qu’on me force à vraiment organiser toutes mes paperasses. J’ai encore une auto-entreprise en France, et c’est la pagaille. Pareil, je n’ai pas encore dit aux impôts ou à la sécu française que j’avais filé outre-Manche. Qu’on me tape sur les doigts !

edimbourg-fleuve

7. Et à ton tour, quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait partir ?

Je dirais tout simplement que si on se sent de partir, alors il faut foncer. On ne peut que revenir avec une expérience enrichissante, des souvenirs, un truc en plus. Si on revient, seulement… J’apprécie beaucoup d’être ici sans être d’ici, et de garder un oeil sur mon petit pays à moi, la France, que j’apprends à aimer autrement. J’y fais des sauts assez fréquents et c’est toujours un plaisir…

chateau-edimbourg

8. Niveau budget: combien faut-il compter par mois ?

Alors je ne pourrais pas me prononcer, puisque je ne suis pas étudiante… Mais les étudiants ne semblent pas bénéficier de rabais de dingue ici. Pour le loyer, je dirais qu’il faut compter au minimum du minimum 300 pounds par mois, mais plutôt 400 en moyenne, parmi les gens que je croise. Et je parle d’une chambre en colocation… Je ne connais personne qui vit seul, de toute manière. Ici, c’est couple ou colocation, point barre. Un abonnement de transports en commun coûte 50 pounds en moyenne (si tu vis dans une chambre à 300 pounds en général tu as besoin de la carte de bus… ) côté courses, je ne sais pas vraiment je dépense, sans doute autour de 200 pounds par mois. Et puis les sorties, c’est encore autre chose… Le minimum, selon moi, c’est environ 700 pounds par mois. Difficile à trouver pour les étudiants…

maison-edimbourg

9. A quoi ressemble ta vie sur place ?

Il est marrant, mon quotidien ! Dans la semaine, je travaille environ 4 jours par semaine dans ma petite auberge, The Baxter Hostel. Je me régale parce que je rencontre tous les jours des voyageurs du monde entier, et c’est un chouette challenge pour moi de diriger une petite structure de ce style. A côté, je fais un peu de piges, parce que je suis journaliste de métier. Côté loisirs, mon blog me prend pas mal de temps, mais c’est une vraie source de joie. Je fais plein de découvertes au quotidien, ça donne vraiment une dimension supplémentaire à mon expatriation.
Chaque jour de repos est en général consacré à une nouvelle visite, une nouvelle balade. Aussi, je ne rate pas une seule occasion de sortir, aller boire des verres, tester un nouveau restaurant…

vue-sur-edimbourg

10. Est-ce que tu comptes rentrer en France bientôt?

Ma chère Lucie, pour être honnête, je n’en ai aucune idée. Vais-je rentrer en France, aller dans un autre pays, rester en Ecosse, bouger dans le Royaume-Uni ? Je ne sais pas. Pour l’instant, mon challenge, c’est de passer une belle saison d’été dans mon auberge, bien faire grandir mon blog, faire venir mes amis en Ecosse pour leur faire découvrir le pays. Ensuite… On verra bien. J’aimerais bien le savoir, mais je n’ai aucun indice ! Suite au prochain épisode…

jardin-edimbourg

Merci beaucoup à Sarah d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et de partager ses photos d’Edimbourg ! Et toi ami lecteur, c’est une ville qui t’intéresserait ? Connais-tu déjà le coin ?

Leave A Comment

Follow me:

Les archives

Cookies – Mentions légales

A propos…

MyTourduGlobe est un blog hybride: à la fois blog de voyage et blog d'expatriation. Je m'appelle Lucie et je vis au Royaume Uni. Plus précisément je vis à londres depuis 2010, avant cela j'ai vécu en Roumanie. L'expatriation et moi, c'est une grande histoire d'amour comme tu pourras le voir au fil des articles!

Mais ce site, c'est aussi un blog de voyage. En effet, dès que possible j'aime voyager: que ce soit au Royaume Uni ou ailleurs dans le monde. Vous voulez en savoir plus? Parcourez mon blog de voyage et ma page "à propos" pour apprendre à mieux me connaître.