visiter-parc-guell

Back in Barcelona! Si tu me suis aussi sur Facebook et Instagram, tu as pu voir passer des photos de Barcelone dernièrement. Oui, encore Barcelone. Nous y sommes allés l’an dernier et nous avions déjà visité la plupart des monuments “incontournables” de la ville comme la Sagrada Familia, le mont Tibidabo, la vieille ville et le port …Et vu qu’on a beaucoup aimé l’atmosphère qu’on trouve dans cette ville et que c’est seulement à 2h de vol de Londres, on y est retourné…L’an dernier, nous avions oublié de visiter le Parc Güell, tu sais celui qu’on voit dans le célèbre film l’Auberge Espagnole. Du coup, on y a remédié cette année.

Un peu d’histoire…

On associe le parc Guëll à l’architecte catalan Gaudi (et à l’Auberge Espagnole), normal c’est l’un de ses projets. Le parc a été construit entre 1900 et 1914 et fait aujourd’hui partie du patrimoine mondial de l’UNESCO (il a été restauré dans les année 80-90 par deux autres architectes). A l’origine, le parc devait être une cité-jardin, l’idée venant du mécène Eusebi Güell, inspiré par les cités-jardin qu’on trouve au Royaume Uni (je t’en avais parlé dans cet article). Dommage que cette idée n’ait pas vraiment pris d’ailleurs…

Le parc est construit au sud de Barcelone sur la colline El Carmel. Pour son projet, Gaudi n’a pas dénaturé les lieux: le parc est construit en suivant les reliefs naturels du terrain. A un moment donné, on voit par exemple de grandes colonnes qui ressemblent beaucoup à des troncs d’arbres. Même si j’avoue ne pas avoir fait attention au type de matériel utilisé…(c’est de la pierre quoi).

colonnes-parc-guell-barcelone

 

La visite du parc Guëll

Une bonne partie du parc est gratuite et on peut y accéder comme on veut pendant les horaires d’ouverture du parc, le reste est payant (depuis 2013 il me semble). C’est 7 euros l’entrée, bon, c’est pas énorme non plus sauf qu’il vaut mieux réserver à l’avance et venir à l’heure à laquelle on a réservé. C’est le même système que la Sagrada Familia. Pareil.

Personnellement, je n’aime pas du tout faire la queue et encore moins en plein soleil. N’ayant pas pensé à réserver à l’avance (shame on me!), nous ne sommes pas allés dans la partie payante (mais on l’a observée de loin quand même) et nous nous sommes contentés de nous balader dans le reste du parc: de haut en bas, ce qui nous a déjà occupé un bon moment. Par contre, si c’était à refaire, je planifierais un peu mieux ma visite histoire de visiter le parc Güell au moins une fois en entier…

 

visiter-parc-guell

vue-sur-barcelone-du-parc-guell

sommet-parc-guell-barcelone

colonne-parc-guell

En descendant, à quelques minutes de là on retombe sur ces colonnes qui ressemblent à des arbres: idéal pour se poser à l’ombre un moment – et pour écouter le gars qui jouait de la guitare. De notre cachette, on observait les gens (tu fais ça toi aussi?) et les vendeurs à la sauvette. C’est qu’ils sont organisés ces gars-là! On a pu voir les signaux qu’ils se donnent lorsque la police est dans le coin. On en a vu un s’échapper un courant, coursé par la police…Ils vendent de tout: des bouteilles d’eau, des bijoux, des bibelots en tout genre (et très bruyant)…Remarque pour les bouteilles d’eau c’est bien pratique vu la chaleur (pour infos: 1€/bouteille)…

Comment accéder au parc?

Il y a plusieurs façon d’accéder au parc, nous sommes arrivés par la station de métro Vallarca ce qui n’est pas forcément le choix le plus judicieux car il faut ensuite grimper ceci (et là, on est encore au milieu de la montée, hein):

montee-parc-guell-barcelone

Il y a aussi des bus H6, 32, 24 et 92 qui permettent d’accéder à une autre entrée sans avoir à marcher. Mais hey! On est des courageux nous! Quoi qu’il en soit, tous les chemins mènent à Rome! On s’est donc baladés dans les allées du parc, des allées sablées, non goudronées (pense aux chaussures adaptées ami lecteur), on s’est posés sous les “colonnes-arbres” pour écouter le gars qui jouait de la guitare mais aussi parce qu’il faisait super chaud et que c’était un bon moyen pour se planquer à l’ombre.

A mon avis, on peut facilement passer la journée au parc pour peu qu’on emporte son pique-nique – et encore, on est même pas obligé de prévoir: j’ai remarqué qu’il y avait pas mal de cafés et de magasins alimentaires le long des marches qui permettent d’accéder au parc. C’est beaucoup plus grand que je ne l’imaginais et on a un super point de vue sur Barcelone et pas seulement quand on est au sommet de la colline.

***Infos pratiques***

 

Adresse: Carrer d’Olot, s/n, 08024 Barcelona, Espagne
Ouverture: 8h30 -18h30
Prix: pour la partie payante 7 euros (réductions pour les personnes âgées, les enfants et les accompagnateurs de personnes à mobilité réduite). Réservez à l’avance et pensez à venir à l’heure au créneau indiqué. Un peu comme à la Sagrada Familia pour ceux qui connaissent.
Accès: métro Vallarca ou Lesseps sur la ligne 3 ou bus: H6, 32, 24 et 92. Sinon le taxi ça marche aussi
site: http://www.parkguell.cat/fr/

Bref, la visite du parc Güell est plutôt sympa pour peu que l’on ait de bonnes chaussures et des bouteilles d’eau (parce que par jour de beau temps, le soleil cogne assez fort!). Je suis juste un peu frustrée de ne pas avoir mieux anticipé pour visiter la partie payante. Enfin, tant pis ce sera pour la prochaine fois.
Et toi ami lecteur, Barcelone, tu aimes?