lviv

[stextbox id color=”000000″ bgcolor=”f5f5dc” bgcolorto=”fc5ee9″]Aujourd’hui nous accueillons Christopher du blog Tour-Monde qui nous parle de Lviv en Ukraine. Comme moi Christopher a eu l’occasion de passer un certain temps dans les pays de l’Est donc je lui ai demandé de partager son expérience là-bas: en Ukraine[/stextbox]

L’Ukraine, on en entend beaucoup parler. En football, l’équipe de France a du batailler pour obtenir son billet pour la coupe du monde 2014 face aux joueurs Ukrainiens. En politique, ce sont les manifestations pour le rapprochement avec l’union européenne qui ont fait l’actualité du mois de novembre 2013. L’Ukraine, c’est aussi, pour certains, le boxeur (et futur président ?) Vitali Klitschko et son frère Wladimir..

Mais que sait-on vraiment de l’Ukraine, pays membre de l’ancien bloc soviétique ? Pas grand-chose en fait. Dans le cadre de mon tour du monde effectué en 2010-2011, j’ai eu l’occasion de visiter la magnifique ville de Lviv. Elle est pleine de richesses, mais aussi très représentative des paradoxes qui font l’Ukraine, « perdue » entre l’Union Européenne et la Russie.

Entre amour pour son pays et hommage à l’URSS

L’arrivée en Ukraine en bus depuis la frontière Polonaise peut déboussoler. Il y a de quoi se sentir comme Jonathan Harker en route vers le château de Dracula. Le paysage est dominé par l’obscurité et un brouillard très profond laisse craindre l’apparition d’un monstre à tout moment. Ce n’est pourtant que le début d’un dépaysement qui accompagne le voyageur tout au long de son séjour à Lviv.

 

La station de bus est située à l’extérieur de la ville et comme personne sur place ne parle anglais, cela n’est pas très commode de rejoindre le centre. L’auberge de jeunesse Kosmonaut, située dans le centre fait penser à la guerre froide et aux conquêtes spatiales accomplies du temps de l’URSS. Le décor joue aussi fortement la carte de la nostalgie avec de nombreux objets d’époque.

Cette sensation d’être dans un autre temps semble typique de Lviv. Le premier soir sur place, j’ai découvert le restaurant Kryïvka, l’une des étapes obligatoires lors d’une visite de Lviv. Après quelques minutes à suivre une file d’attente, dans le froid, je me suis retrouvé nez à nez un homme armé qui me demandait le mot de passe pour entrer. Cette arme était bien sur une fausse, et le mot de passe était « Slava Ukraini » qui signifie « Vive l’Ukraine ». A peine rentré qu’une nouvelle étape s’imposait pour continuer à avancer : Boire un shot de la vodka locale, aromatisée au miel.

 

Lviv soirée à thème communiste

 

Le show ne s’est pas arrêté là. Pendant toute la soirée, plusieurs animations sont organisées dans le restaurant pour mettre dans l’ambiance. Des soldats (des acteurs) débarquent dans le restaurant et commencent à fouiller des clients (au hasard, des jolies filles). Finalement, l’homme recherché (un autre acteur) est démasqué et embarqué par les soldats avant d’être fusillé dans la rue. (Rassurez- vous, là ce ne sont que des bruits enregistrés dans les hauts parleurs).

Les activités renvoyant directement à l’époque de l’URSS sont particulièrement nombreuses à Lviv. Il est aussi possible de se rendre au stand de tir pour essayer les mythiques Kalashnikov et autres snipers druganov. Enfin, pas besoin de sortir pour se baigner de l’ambiance. Il suffit de rester à l’auberge, s’immerger dans le décor et descendre quelques bouteilles de vodka avec d’autres voyageurs.

Ce serait cependant bien trop réducteur de réduire Lviv a une simple reproduction de l’URSS, tant la ville est parsemée de lieux très agréables à découvrir.

Des activités touristiques plus classiques

Le centre de Lviv est assez petit et en en a très vite fait le tour. Il n’empêche que ses rues pavées sont très charmantes et si le froid n’est pas trop rude, c’est un plaisir de s’y perdre pour découvrir quelques lieux plein de charmes. Parmi ceux-ci, le plus marquant est l’incroyable Maison des légendes. Sur 7 étages d’un vieil immeuble, ce lieu offre la possibilité de découvrir de nombreux trésors de l’Ukraine. Chaque étage a une ambiance unique et propose découvrir un univers différent. La « visite » s’arrête sur le toit et son incroyable terrasse, ou l’on retrouve une vieille voiture et ou il est possible de boire une bière en profitant d’une vue magnifiques sur les toits de Lviv.

Enfin, alors qu’à l’extérieur de la ville il est très difficile de communiquer même en anglais, il est possible de rencontrer des gens qui parlent français à Lviv. Ce sont les membres du « French Speaking Club », un groupe de jeunes ravi de rencontrer des français, qui ne manqueront pas de vous faire découvrir toutes les beautés de la ville.

 

language exchange club lviv

 

Une ville plus « patriotique » qu’il n’y parait

Lviv, à mes yeux, est un lieu très adapté pour retrouver l’ambiance ou tout du moins les clichés de l’URSS. Pourtant, ce n’est pas du tout une ville qui garde de fortes attaches avec ce passé. Elle est située dans l’Ukraine de l’ouest, celle qui ne parle pas Russe mais Ukrainien et tiens à sa culture, son identité. D’ailleurs, dans le restaurant Kryïvka qui reproduit l’ambiance d’époque de l’URSS de façon assez moqueuse, le mot de passe est à la gloire de l’Ukraine. Paradoxalement, pour beaucoup de gens de kiev, la capitale du pays, Lviv est une ville qui fait penser à l’Europe de l’Ouest, notamment pour son architecture.

Si on récapitule, les locaux trouvent leur ville très Ukrainienne, d’autres Ukrainiens, les russophones, y voient une ville très européenne et moi j’y apprécie les « vestiges » de l’URSS. Des ressentis totalement différents qui expliquent peut aussi pourquoi tout le monde tombe sur le charme de cette ville encore plus méconnue que son pays.

Merci à Christopher pour son retour d’expérience sur Lviv. Si vous les aviez manqué j’ai aussi quelques vieux articles sur l’Ukraine et plus généralement sur les Pays de l’Est.

ps: n’oubliez pas qu’il y a un carnet de voyage à gagner ici!