Vivre à Madrid: interview d’expat de Johanna

J’avais pas fait d’interview d’expat depuis…euh…juin 2015…J’aime bien cette rubrique pourtant mais j’avoue que je me suis laissée déborder ces derniers mois. Tu m’excuseras j’espère. Pour cette année 2016, c’est Johanna qui ouvre le bal et qui nous raconte sa vie à Madrid! Elle tient un blog sur les langues étrangères avec des astuces en tout genre pour s’améliorer en langues étrangères. Tu peux retrouver son blog ici.

Présente-toi!

Je m’appelle Johanna, j’ai 25 ans et je vis à Madrid.

Ma grande passion c’est les langues étrangères, leur apprentissage, leurs différences, leurs ressembles. J’ai fait des études de droit international, mais mon travail aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec mes études.

Je suis l’auteur du Blog des Langues Etrangères. J’y fais part de mes expériences et conseils en matière d’apprentissage des langues. Je donne pleins de trucs et astuces pour aider les lecteurs à apprendre les langues.

J’ai également créé une méthode d’apprentissage des langues en ligne, afin de faciliter l’apprentissage des langues pour les voyageurs et les expatriés !

Dans le cadre de ces deux activités j’organise des ateliers et des rencontres linguistiques, toujours ludiques, en France, en Espagne et à tout autre endroit où j’ai l’occasion de le faire !

johanna

 

Quel est ton parcours d’expat?

Cela peut sembler difficile à croire, mais les langues n’ont pas toujours été ma grande passion. Ma grande passion avant les langues, c’était le voyage.

Je suis née à Paris d’une mère marocaine et d’un père canadien, et d’une grande famille éparpillées sur les 4 coins du globe. Donc, dès toute petite, j’ai commencé à voyager, à prendre l’avion, à parler une d’autres langues et à découvrir des choses qui n’existaient pas chez moi.

L’expatriation a donc toujours été une évidence. J’ai commencé par vivre une année à Jérusalem. J’étais alors en stage dans le cadre de mes études. C’est à contre cœur que je suis rentrée en France finir mes études (pour 9 mois). A peine le diplôme en poche je me suis installée en Algérie, cette fois, pour un autre stage auprès de la délégation de l’Union Européen. J’étais partie pour y rester un bout de temps, mais les conditions de vie et le travail ne m’ont pas vraiment plu et j’ai écourté mon séjour qui n’aura duré que 3 mois en tout.

constantine-algerie

Bien entendu ces périodes de ma vie ont été ponctuées de nombreux voyages dans le cadre de mes expatriations et notamment la Jordanie, l’Egypte, Chypre, et la Tunisie.

Mais il en faut plus pour me décourager ! Ce que je voulais c’était pourvoir continuer à voyager/m’expatrier ou bon me semble sans être contrainte par un lieu ou des horaires de travail. J’ai alors lancé ma propre entreprise. Je parlais alors 3 langues et demie (français, anglais hébreu et l’arabe à moitié) et je les ai apprises vite. Forte de cette expérience, je m’associe et je lance Fast n’ Fluent une méthode d’apprentissage des langues en ligne. Mon travail se fait donc principalement en ligne, et hop, ni une, ni deux, je m’expatrie en Espagne. Je suis maintenant à Madrid depuis plus d’un an, ce qui m’a permis d’ajouter une 4e langue à mon tableau de chasse ;).

Qu’est-ce qui te plait dans la vie à l’étranger ?

Evidemment, en n°1 l’apprentissage des langues. L’apport en compétence que, la faculté d’apprendre petit à petit à se débrouiller et à rendre familier un environnement qui, à la base, ne l’est pas. La langue permet cela, elle permet aussi de mieux comprendre une culture et de faire des rencontres.

Ce que j’aime par-dessus tout dans la vie à l’étranger, c’est que tout est une découverte, les villes, les campagnes, l’architecture, la nourriture, les gens et même la routine !

Pourquoi avoir choisi ce pays ?

En quittant l’Algérie et en créant ma société, j’avais beaucoup d’options devant moi. Cela faisait quelques temps que je me disais que parler hébreu très bien et arabe (un peu) c’était bien ; mais qu’il était dommage de en pas parler espagnol, une des langues les plus parlée au monde.
Pour des raisons administratives liées à la société il me fallait rester à proximité de la France, le choix c’est donc fait naturellement !

Qu’est-ce que tu aimes sur place ?

Si je dis la langue, je me répète ?

Oui bon, la langue, mais aussi le soleil ! Ou surtout le ciel bleu qui donne le moral ! J’adore la simplicité des rencontres en Espagne. Si je compare Madrid à Paris, j’ai souvent le sentiment qu’à Madrid on se prend moins la tête, c’est un peu le slogan de Macdonald «venez comme vous êtes».

Enfin j’aime beaucoup le rapport des madrilènes à la vie, aux sorties dans la rue. Le weekend end notamment. Si en France le dimanche est souvent un jour calme où les gens restent chez eux, à Madrid les rues sont pleines ! Il est typique d’aller boire une caña (un petit verre de bière), dans son quartier, de discuter avec tout le monde, d’aller déguster des tapas dans les marchés couverts. Et tout cela se famille, on voit bien entendu beaucoup de jeunes dans ces lieux mais aussi des enfants et des personnes âgées !

Les prix sont également moins élevés qu’en France ce qui fait une différence sur la qualité de vie. Bien entendu le coût de la vie n’a rien à voir avec des pays comme la Thaïlande où je sais que beaucoup de Français sont expatriés, mais tout de même cela fait une différence.

Et au contraire, qu’est-ce que tu aimes moins?

Le manque de politesse ou de tact dans la communication entre les gens. Disons que j’ai le sentiment que les espagnols sont bien plus directs que les français (où que les français s’expriment de façon bien plus « enrobée » par rapport aux autres européens). Donc, venant de ma culture de française, le manque de forme me choque parfois un peu, j’ai encore du mal à m’y habituer.

Enfin, beaucoup de français qui travaillent au sein de sociétés espagnoles se plaignent de la lenteur du travail et de la mise en place d’actions nouvelles. C’est une critique que j’ai souvent entendu, mais il reste est difficile pour moi de la confirmer car je travaille à mon compte.

jerusalem

Que recommanderais-tu à quelqu’un qui aimerait vivre ici ?

Qu’il est inutile de se presser pour trouver un appartement, que l’offre en immobilier est bien plus fournie qu’à Paris à des prix bien plus raisonnables. Cela vaut donc la peine de prendre son temps afin de chercher quelque chose qui vous convient en termes de prix, de surface et de quartier.

Personnellement je me suis un peu précipitée, ayant peur de ne rien trouver. Même si mon, appartement me convient, avec le recul j’ai réalisé qu’il aurait facilement été possible d’avoir mieux pour le même prix.

As-tu quelques bons plans ou bonnes adresses à partager sur place ?

Le marché couvert de la Cebada, à la station de métro La Latina, le samedi à 14h pour déguster des fruits de mer dans une bonne ambiance ! Et le marché San Fernando le dimanche à la même heure pour la piste de danse salsa (oui j’aime les marchés !).

Pour les amateurs de culture, le centre culturel Matadero, au métro Legazpi. C’est un énorme complexe avec musée, théâtre, bibliothèque, salle de conférence etc… Attention aux horaires d’ouvertures des différentes sections à l’intérieur de complexe, ils varient et sont bien souvent à l’espagnol (fermés entre 13 et 17h !)

Et surtout, si vous êtes à Madrid contactez-moi à travers le Blog des Langues Etrangères ! Non seulement je serai ravie de vous rencontrer, mais aussi et surtout j’organise pleins d’évènements de rencontres linguistiques, qui vous feront rencontrer beaucoup de gens, expats ou locaux, de vous faire des amis et de d’améliorer votre espagnol !

mercado-de-la-cebada

Est-ce que tu aimerais t’expatrier dans un autre pays par la suite ? (Si oui, où?)

Je pense beaucoup au Canada car une partie de ma famille y habite. Ce qui est certain, c’est qu’il y aura encore beaucoup d’autres destinations après l’Espagne.

As-tu prévu de rentrer en France un de ces jours?

Bien entendu on ne sait jamais de quoi l’avenir est fait. Ceci étant dit, je me vois mal rentrer en France du moins à Paris. Peut-être en Provence un de ces jours (j’y ai habité pendant un an), parce que j’adore cette région. Mais le goût du voyage et de l’apprentissage des nouvelles langues est tellement fort, que j’ai du mal à m’imaginer rentrer !

Merci beaucoup à Johanna d’avoir pris le temps de parler “vie d’expat”! Et toi ami lecteur, Madrid, ça te tente? 🙂

Comments
6 Responses to “Vivre à Madrid: interview d’expat de Johanna”
  1. Article très intéressant où on perçoit bien le syndrome commun : partir une fois c’est être entraîner dans une certaine spirale ! 🙂 Bon voyage Johanna !

  2. célia says:

    Bonjour, pourrais-je avoir le contact de Johanna svp, car je pars pour quelques mois à Madrid 🙂

Leave A Comment

Follow me:

Recevoir la newsletter

Les archives

Cookies – Mentions légales

A propos…

MyTourduGlobe est un blog hybride: à la fois blog de voyage et blog d'expatriation. Je m'appelle Lucie et je vis au Royaume Uni. Plus précisément je vis à londres depuis 2010, avant cela j'ai vécu en Roumanie. L'expatriation et moi, c'est une grande histoire d'amour comme tu pourras le voir au fil des articles!

Mais ce site, c'est aussi un blog de voyage. En effet, dès que possible j'aime voyager: que ce soit au Royaume Uni ou ailleurs dans le monde. Vous voulez en savoir plus? Parcourez mon blog de voyage et ma page "à propos" pour apprendre à mieux me connaître.