Vivre avec un anglais : ça donne quoi ?

Quand on vit à l’étranger, on rencontre beaucoup de nouvelles têtes. Des locaux, des étrangers…vraiment de tout. Certaines relations durent quelques mois, d’autres des années. Après quelques mois de vie à Londres, j’ai rencontré l’English Boyfriend. Un gars du nord qui parlait avec un accent que je comprenais à peine à l’époque. Avec l’English Boyfriend, on habite ensemble. C’est la première fois que je vis avec quelqu’un qui n’est pas mon colocataire donc je ne peux pas vraiment comparer, mais il y a quand mêmes quelques éléments qui, j’en suis sûre, sont spécifiques aux anglais.

Habiter avec un anglais ça a quelques avantages. Surtout linguistiques en fait : c’est un peu comme avoir un prof particulier à la maison (qui bien souvent se paie ta tête quand tu fais une erreur plutôt que de t’expliquer mais passons). Un prof gratuit mais avec un budget thé conséquent. Oui, il ne faut manquer de thé à la maison, l’anglais devient fou s’il n’a pas son English Breakfast tea (avec du lait !).

Mais au quotidien, ça donne quoi de vivre avec un anglais ?



Au final, on pourrait croire qu’avec la proximité géographique, les différences ne sont pas si grandes que ça. Erreur ! 🙂 Voici, en vrac, les différences que j’ai relevé :

L’anglais ne connait pas l’apéro (ou “La péro” comme dit l’English Boyfriend)

C’est une habitude que l’on considère comme acquise chez nous: un petit apéro le vendredi soir avec les copains, on se raconte notre semaine, nos projets, nos envies…le tout autour d’un bon verre de Crémant de Loire (quoi pas vous?). On l’aime bien cette habitude. Enfin, je l’aime bien.

En France l’apéro c’est un évènement social très apprécié. En Angleterre? Oublie, l’anglais ne fait pas d’apéro. Au mieux il acceptera de s’asseoir un moment pendant que tu finis ton verre de “ce-que-tu-as-pu-trouver-chez-tesco“. On peut éduquer heureusement mais ça prend du temps. Je suis assez fière d’ailleurs quand l’English boyfriend me demande de ramener “de la péro” pour ce soir. C’est en bonne voie  😉

L’anglais ne mange pas comme nous

C’est bien connu, les anglais ont des habitudes alimentaires…différentes dirons-nous.
En fait, la cuisine anglaise n’est pas mauvaise, c’est juste qu’elle est un peu lourde. Normal quand on frit tout. Non je rigole, tout n’est pas frit, enfin pas tout le temps. Mon English Boyfriend adore son English Breakfast, pas tous les jours évidemment mais quand même au moins une fois par semaine. L’autre jour il m’a appris qu’on peut prendre son English Breakfast avec du “fried bread” qui comme son nom l’indique est du pain frit. Yummi !! 


english-breakfast


L’English Boyfriend aime aussi beaucoup les Take Away – la nourriture à emporter, ou livrée directement à la maison. Si tu viens vivre en Angleterre, tu entendras très rapidement parler de Just Eat (“Don’t cook, just eat !”), petit conseil : tiens-toi éloigné de ce site. C’est le mal 🙂


L’anglais ne comprend pas les blagues. C’est culturel.

Parfois tu es en pleine discussion et là une blague te vient à l’esprit. Tu en rigoles d’avance tellement elle te paraît bonne! Sauf que:
  • elle fait référence à quelque chose lié à ta culture d’origine (du coup c’est fichu)
  • c’est un jeu de mots et tu n’arrives pas à le traduire…ou même si tu y arrives, ça sonne pas du tout pareil que ton idée originale. Bref, ça craint.
Quoiqu’il en soit: c’est raté. La barrière linguistique et culturelle est là: ta blague tombe à l’eau. En général quand ça arrive, j’envoie un message à un ami/famille francophone histoire de ne pas “gâcher la blague”. Que voulez-vous, on se console comme on peut.


L’anglais ne parle QUE anglais

Les français ne sont pas réputés pour être bons en langues, vous savez quoi? Les anglais non plus…mais eux ils parlent anglais donc ça aide dans le monde en général. Plus que le français.

Habiter avec un britannique c’est très bien pour s’améliorer en anglais: c’est comme avoir un prof particulier en permanence avec soi (et en plus c’est gratuit). Sauf que parfois tu veux exprimer une expression que tu ne connais pas encore…et tu as beau faire des gestes il ne comprend pas ou il a la flemme de faire l’effort de comprendre.

Parfois, il utilise des expressions que tu n’as pas entendu avant mais il a la flemme de t’expliquer.

Parfois, tu cherches un mot et tu as droit à “don’t worry, I got it”. Sauf que si lui a bien compris ce que tu voulais dire, toi, tu cherches toujours ton mot et devine quoi ? La prochaine fois, tu auras le même problème. En fait, un English Boyfriend, c’est moins bien qu’un prof.

L’anglais aime mimer les français

Oui, il aime ça. Ca le fait bien rire. Par exemple, il tombe sur un intervenant français à la télé et répète (sans comprendre) et en exagérant tout…ça pourrait être agaçant mais le fait est qu’un anglais qui parle français (ou du moins qui essaie) c’est très mignon. Du coup même quand il se moque on ne peut pas lui en vouloir!

“T’as pensé au pain”

En tant que française, quand je parle de pain je pense baguette, boule, pain complet…N’importe quoi sauf du pain de mie. L’English Boyfriend, lui, pense à son pain de mie tranché sous plastique.

Le rapport à l’alcool

Les britanniques sont connus pour aimer passer un moment à boire quelques pintes au pub. Voir plein de pintes, si bien qu’ils ne marchent pas bien droit en sortant du pub…à 19h. Normal, quand on boit sans rien manger tu me diras (et bam, ça c’est gratuit ! 🙂 ).

Mon English Boyfriend ne boit pas du tout. Il a bu une demie coupe de champagne le 31 décembre dernier parce que je l’ai un peu forcé mais sinon rien. Même pas du baba au rhum. Quand je dis ça aux gens que je connais, j’ai droit à la même réflexion: “il n’est pas anglais, c’est pas possible !”. Pourtant si, c’est bien écrit sur son passeport ! Et, c’est vrai que ça perturbe au début mais on s’y fait. Du coup, il va au pub, prend une pinte…de coca.


pub-sign

C’est parfois la guerre franco-british



Exemple 1 :

– “oui, nous les british on a inventé le train“, dit l’English Boyfriend.

– “oui bah vous l’avez peut-être inventé, mais vous savez plus les faire tourner, hein !“, dit Lucie-qui-pète-un-câble parce que son train est en retard pour le 4ème jour consécutif pour aller bosser.

Exemple 2 :

“ça, c’est de la bonne cuisine anglaise”, dit l’English Boyfriend.

– “fais voir ? Ah oui : du gras, de la friture, des patates et du pain ! Vas-y donne !”, dit Lucie

Enfin, ça reste amical hein 🙂


Et toi ami lecteur, tu as déjà vécu avec un anglais/étranger? Bonne expérience ou pas du tout? 🙂

Comments
50 Responses to “Vivre avec un anglais : ça donne quoi ?”
  1. chloé says:

    J’aime beaucoup ta hiérarchisation: l’apéro en premier 😉
    Blague à part (car nous on les comprend^^), c’est vrai qu’à certains moments, ça doit être compliqué de se faire comprendre^^ Surtout que comme indiqué sur l’affiche de je-ne-sais-plus-quoi (id bus non?), les expressions anglaises sont parfois tout aussi loufoques que les nôtres!

  2. Agathe-Marie says:

    J’ai beaucoup aimé ton article et je m’imagine très bien faire des blagues qui ne ferait rire que moi ^^
    Bon je n’ai pas de boyfriend anglais, le mien est Lyonnais et il ne comprend pas toujours mon humour remarque.

    D’ailleurs peut être pourras tu m’orienter nous souhaitons partir l’année prochaine en Angleterre ou en Ecosse pour améliorer notre Anglais. Nous travaillons tous les deux dans l’hôtellerie restauration aurais tu des pistes pour chercher des jobs dans ce domaine ?

    En tout cas bonne continuation 🙂 bisous

    • Lucie says:

      Bonjour! 🙂

      Merci pour ton commentaire! Si ca se trouve c’est juste les mecs qui ne comprennent pas notre humour :p

      Pour l’Ecosse je ne sais pas, ni pour le reste de l’Angleterre mais pour Londres il y a des jobs en hotellerie surtout si vous avez deja de l’experience. Regarde dans cette categorie: http://mytourduglobe.com/category/londres/londres-pratique/ il y a quelques articles sur le travail a Londres, ca te donnera peut-etre une idee.

      Regarde sur des sites comme Reed.co.uk tu as des centaines d’offres tous les jours, il y en a surement dans ton domaine. Apres il y a aussi des sites specialises dans l’hotellerie mais je ne les connais pas…

  3. Isa says:

    L’anglais ne connait pas l’apéro du vendredi soir , mince alors ! Gros gros point négatif 😉
    Ceci dit, ils ont les pubs !

    • Lucie says:

      Oui, mais c’est pas pareil et surtout ils ont du mal a rester sobre tres longtemps en general (enfin pas l’English boyfriend qui lui est parfait bien sur)!

  4. Agathe-Marie says:

    Merci pour cette rapide réponse je vais de ce pas voir tous ça 🙂 bonne soirée biisous

  5. Sté l'éco says:

    Merci pour cette information rigolos. c’est vraiment bon à savoir.bon continuatioon

  6. Bonjour,
    Je viens de mettre en place le site http://www.aux-cinq-coins-du-monde.com/.
    C’est un site qui permettra de partager nos expériences de vies à l’étranger.
    Est-ce que cela vous intéresserait de participer et de répondre à une série de questions pour partager votre expérience de vie à l’étranger ?
    Si vous êtes partante, contactez moi sur mon email sarabourg99@gmail.com
    Sara

    • Lucie says:

      Bonjour Sara,

      je vous remercie pour votre commentaire, je viens d’aller faire un tour sur votre site et j’aime bien le projet 🙂 je vous envoie un mail de ce pas. Bon dimanche!

  7. L’anglais ne pense pas comme nous aussi, eux sont plus optimiste que nous, ou c’est juste une conviction que j’ai ?
    Que les personnes d’un pays qu’on fréquente parle une langue différente de la notre ou pas, c’est hallucinant de constater la divergence de coutumes ou d’habitudes qu’il peut exister.
    Je pensais jadis que les québécois étaient des français avec un accent, en fait ça n’a rien à voir, même si on parle la même langue on ne se comprend qu’à 60%. Les moments de solitudes que j’ai pu vivre avec des québécoises et polonaises. C’est pas facile de se faire comprendre surtout quand l’ironie et le second degré constituent notre manière de parler ! Ca va toi tu t’en sors ? 🙂

    • Lucie says:

      C’est vrai que les anglais sont plus optimistes, carrement. La langue est juste un aspect de la culture, c’est parfois genant pour se comprendre mais comme tu dis il n’y a pas que ca. L’english boyfriend s’est habitue a l’ironie, mais lui il pratique pas. Je suis d’ailleurs beaucoup moins ironique depuis que je suis avec 🙂

  8. EnvieVoyages says:

    J’adore entendre des anglophones parler français, c’est irrésistible!
    L’apéro n°1 des différences interculturelles, j’en ris encore…
    Les pains frits, personnellement, je préfère les manger en apéro (on y revient toujours) avec de la mozzarella fondue et un peu d’origan par-dessus! Soooo pizza Hut! hum hum

  9. LadyMilonguera says:

    Pas de possibilité de partager l’apéro… c’est un gros point négatif quand même…

  10. Sandiscovery says:

    Avec l’américain aussi il y a pas mal de différences interculturelles…bon le mien est 50-50 donc ça ne compte pas vraiment, sauf pour les blagues! La plupart de mes jeux de mots tombent quand même à plat…la prochaine fois on s’appelle si tu veux! 😉

  11. Oh là là, pas d’apéro du vendredi ou samedi soir ? Dur… Mais pourtant ils n’ont pas l’habitude de se retrouver au pub le vendredi après le boulot justement ? C’est un peu la même chose que notre apéro français finalement non ?

    • Lucie says:

      Alors le truc au pub c’est que ça finit souvent par terre et du coup c’est difficile d’entretenir une conversation quand tout le monde est bourré à 19h, tu vois? En fait le pub c’est super sympa quand les gens ne sont pas encore bourrés…

  12. Quoiiiiii???? pas d’apéro chez les english!!!!! Bon, il a l’air d’être à bonne école donc ça va… Une vie sans apéro…non mais!

    • Lucie says:

      Pas comme chez nous du moins (eux ils sont saoûls à 19h), mais oui j’y travaille 🙂 Et en Chine, ça donnait quoi à ce niveau là? J’imagine qu’ils n’ont pas non plus d’apéro?

  13. Teaso says:

    Je n’ai jamais vécu avec un étranger, mais je passe beaucoup de temps avec mon copain allemand à la maison et je peux te dire que les différences interculturelles, on en bouffe tout le temps! Contrairement à ton anglais, mon berlinois connait l’apéro.
    On dit également que les Allemands sont souvent ordonnés et soigneux.. eh bah, j’ai envie de crier que ce n’est sérieusement pas le cas de mon copain!

    • Lucie says:

      Oui ça marche aussi avec un allemand 🙂 Sérieux il connait l’apéro ton allemande? Ca c’est cool! Tous les allemands que j’ai connu étaient super ordonnés, faisaient des soupes avec des légumes du jardin, allaient à la salle de gym presque tous les jours…bref ils étaient parfait les mecs et très, très ordonnés.Après ça dépend des gens, c’est comme partout 🙂

  14. Mon beau frère est anglais. Il parle plutôt bien français, sauf quand on est à table en famille. Trop de monde parle en même temps, trop vite et trop fort !

    Sinon, l’une des conditions pour “rentrer” dans notre famille, c’était l’apéro. Nan mais sérieux, chez nous il y a une loi contre les gens qui ne prennent pas l’apéro (si si, avec une police Toutçatoutça 😉 ).
    Bref, blague à part, quand il vient en France, c’est apéro comme d’hab. et également lorsque que l’on va chez eux.
    Mais bon, c’est un beau frere Anglais à part. Il mange des huitres, prend l’apéro, aime le vin, adore le film La cité de la peur , etc…

    Et chez eux ils ont le pub aussi. C’est pareil mais en différent.

    Une autre différence aussi, ce sont les fêtes. Par exemple ils ne fêtent pas Noël de la même manière.

    • Lucie says:

      Pas evident de suivre une conversation dans une autre langue quand il y a du bruit autour, c’est clair.

      Il s’est bien habitue a la France ton beau-frere a ce que je vois 🙂 Je t’avouerais que je n’ai pas encore fait Noel en Angleterre jusque la mais j’aimerais bien. Peu de chances que ca arrive dans la famille de mon copain par contre!

  15. Audrey says:

    Haha!
    Je plussoie pour l’apero (et moi je viens du sud ouest alors c’est pas peu dire!), puis le mien de cheri il est egyptien, et on s’est rencontre (et vit toujours) a Londres, donc on parle anglais, mais ce n’est ni a l’un ni a l’autre notre premiere langue, la vie est dure que veux tu, mais on s’y fait, heureusement que y’a les bonnes copines qui ont whatsapp pour partager les blagues qui ne font rire que nous! 🙂

    • Lucie says:

      Haha! J’ai aussi connu la relation ou on a aucune langue en commun donc il faut parler anglais, c’est encore pire (mais pareil c’est marrant!). Ca doit te manquer l’apero par ici, non? Tiens d’ailleurs tu viens aux aperos blog parfois?

  16. Blog Voyages says:

    Ton article m’a beaucoup fait rire. C’est vrai que les anglais ne partagent pas les mêmes références ni le même humour. Super article.

  17. Sympa ces différences …. Par contre, l’anglais ne comprend pas les blagues, j’avoue que je suis un peu surpris HAHA … Ici au Japon, les japonais ne comprennent même pas le second degré. tout ce que tu leurs dis ils le prennent pour argent content LOL

    • Lucie says:

      Oh dear! Du coup tu as laisse tomber les blagues? 🙂 j’ai developpe le cote humour anglais mais je ne renounce pas non plus a l’humour francais non plus. Meme si ca demande parfois d’expliquer un peu les choses.

  18. Leslie says:

    J’ai bien ri! Pour avoir déjà vécu la barrière de la langue en couple, ce n’est pas évident. Je crois que je n’aurai pas pu vraiment tenir à long terme en fait. On se rend compte que finalement la communication est quelque chose d’assez complexe (double sens, sarcasme, blagues, etc). J’avoue ne pas l’avoir très bien vécu et trouvé ça épuisant :p

    • Lucie says:

      Pour être honnête c’est parfois très épuisant et je me surprends à penser qu’avec un français ce serait quand même plus simple (tu sais dans ces jours où tu es fatiguée et qu’il faut pas trop de chercher!) mais au final c’est quand même sympa 🙂

  19. Lucie says:

    C´est vrai que la barrière culturelle et linguistique se note beaucoup au moment de faire des blagues, c´est très frustant quand personne ne comprend ton humour, mais bon, faut bien trouver des mauvais côté

  20. juliachou says:

    L’accent british m’a toujours fait craquer. Les beaux suédois sont mon péchés mignons, la différence m’attire. Toutefois, après quelques déconvenues culturelles, je m’en suis cantoné aux francais. Déjà que je suis pas très douée pour comprendre les garçons, alors comprendre un mec qu’on a élevé dans une culture différente de la mienne, avec d’autres références, une autre logique, j’ai abandonné pour le moment ! Mais c’est vrai que c’est tellement chouette 🙂

    • Lucie says:

      C’est vrai qu’une culture différente c’est une barrière supplémentaire! Ca fait plus de 3 ans que je suis avec “mon anglais” et parfois je me dis qu’un français serait plus simple (surtout pour les blagues et références culturelles!) mais en même temps ce ne serait peut-être pas aussi marrant 😉

  21. Elodie - Les petites joies de la vie londonienne says:

    Ah c’est marrant j’avais écrit un article un peu similaire l’été dernier! Sur un ton humouristique histoire de prendre à la rigolade certaines habitudes bien anglaises… Je devrais peut etre le metrre à jour un an après il y a toujours des situations comiques avec un anglais, je pense que tu me comprends 🙂 sympa la photo du pain frie… Ca donne envie… :/

    • Lucie says:

      Tu as le lien? Je ne sais pas si je l’ai vu passer celui-là.

      J’ai essayé le pain frit. Comme ça je peux parler par expérience: c’est super gras et pas bon 😉

  22. Oui oui! Sauf que le mien est americain. A te lire finalement il sont assez similaires dans leur histoire, SAUF que moi au moins il connait “le pero” (l’apero facon US)

    • Lucie says:

      Oui, je ne suis jamais sortie avec un américain mais j’ai l’impression qu’il y a beaucoup de similitudes entre les deux 🙂

      Par contre au UK, il me semble qu’ils n’ont pas “le talk” comme j’ai pu voir dans ton article, en tout cas je n’en ai pas entendu parler

  23. Hello ! Très contente d’être tombée sur ton blog. Je m’appelle aussi Lucie et mon blog “autourduglobe”, coïncidence!
    Tout ça pour dire, j’ai adoré lire ton article, moi parfois je m’imagine avec un copain américain, mais je ne trouve que des parisiens!
    A bientôt

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] lu avec bonheur et délectation les articles de Les petites joies de la vie londonienne et de My tour du globe sur le sujet… et il fallait absolument que j’ajoute mon grain de sel car depuis […]

  2. […] l’English Boyfriend qui a découvert ce parc et qui m’y a emmené un dimanche. C’était il y a quelques semaines à […]

  3. […] English boyfriend: cours de ommunication interculturelle au RDV tous les jours + moquerie à propos de mon accent […]

  4. […] être “live-in guardian” et je t’en ai parlé dans cet article. Maintenant, je vis avec l’English Boyfriend. Tout ça pour te dire, que j’ai pu vivre avec quelques britanniques depuis que je suis […]

  5. […] années ont passé et depuis que je vis avec l’English boyfriend c’est un peu différent : on a accumulé quelques trucs utiles comme un grill à bacon (tu […]

  6. […] lu avec bonheur et délectation les articles de Les petites joies de la vie londonienne et de My tour du globe sur le sujet… et il fallait absolument que j’ajoute mon grain de sel car depuis […]



Leave A Comment

Follow me:

Les archives

Cookies – Mentions légales

A propos…

MyTourduGlobe est un blog hybride: à la fois blog de voyage et blog d'expatriation. Je m'appelle Lucie et je vis au Royaume Uni. Plus précisément je vis à londres depuis 2010, avant cela j'ai vécu en Roumanie. L'expatriation et moi, c'est une grande histoire d'amour comme tu pourras le voir au fil des articles!

Mais ce site, c'est aussi un blog de voyage. En effet, dès que possible j'aime voyager: que ce soit au Royaume Uni ou ailleurs dans le monde. Vous voulez en savoir plus? Parcourez mon blog de voyage et ma page "à propos" pour apprendre à mieux me connaître.