Trouver un emploi à l’étranger grâce à LinkedIn

Trouver un emploi à l’étranger grâce à LinkedIn c’est possible.

Quand on vise à s’expatrier LinkedIn est un outil bien utile : pour faire de la veille, postuler à des annonces un peu partout dans le monde et pour connecter avec des personnes qui sont susceptibles de nous aider. Mais LinkedIn permet aussi aux professionnels ou aux recruteurs de vous contacter pour d’éventuelles annonces en France ou ailleurs. Rien que pour ça, ça vaut le coup de se créer un profil sur ce réseau professionnel.


Comment utiliser Linkedin pour trouver un emploi à l’étranger ?

Tout d’abord, LinkedIn n’est pas utile pour tous les secteurs. Si vous cherchez un job non qualifié (dans la restauration par exemple), il est plus simple d’aller directement démarcher les entreprises en personne une fois sur place. Mais si vous cherchez à trouver un job qualifié à l’étranger, LinkedIn est un outil très intéressant. Comment ça marche ?

Créer son profil sur LinkedIn

C’est gratuit et ça se fait en quelques minutes sur leur site. Vous avez juste à mettre votre photo, donner des informations sur vos expériences passées, diplômes, langues parlées, activités extra professionnelles… J’ose espérer que vous avez un CV mis à jour que vous pouvez juste copier-coller (et mettre en page quand même).

  • Pensez bien à mettre votre profil à jour régulièrement : changement de job, nouvelles responsabilités…

Développer son réseaux professionnel

S’il y a une chose que j’ai apprise depuis que je suis dans la vie active, c’est l’importance du réseau ! Sur LinkedIn c’est pareil : vous connectez avec des gens que vous connaissez (des anciens collègues, des anciens élèves, des amis…) et au fur et à mesure LinkedIn vous suggère d’autres personnes. Je ne sais pas trop comment ça fonctionne mais LinkedIn a réussi à me trouver des gens dont j’avais complètement oublié l’existence. Pour trouver un emploi à l’étranger grâce à LinkedIn, il n’est pas nécessaire d’avoir un réseau professionnel énorme mais regardez bien si vous ne connaissez pas quelques personnes dans les destinations qui vous intéressent. Même si c’est juste pour poser des questions pratiques sur le pays en général, c’est toujours utile.

Une fois que vous avez un petit réseau, vous pouvez voir les mises à jours de vos contacts: les changements d’emplois, les partages d’articles (un peu comme Facebook), ceux qui postent des annonces de job (connaître même un peu la personne qui poste une annonce peut toujours servir)…Bref, vous vous tenez au courant de ce qui se passe dans votre environnement et c’est très important quand on cherche un poste à l’étranger.

Se tenir au courant des annonces de jobs dans son domaine

Il y a la veille active et la veille passive si l’on peut dire. Quand vous aurez quelques années d’expérience, les recruteurs vont commencer à connecter avec vous sur LinkedIn ce qui est intéressant dans la mesure où ils postent très souvent des annonces pour des emplois dans votre domaine. En effet, les recruteurs sont spécialisés dans un domaine. Par exemple si tu bosses en IT, tu seras en contact avec des recruteurs spécialisés dans ce domaine et donc tu seras tenu au courant des annonces d’emplois dans ce domaine.

La veille active consiste à aller chercher les postes. LinkedIn s’est beaucoup amélioré depuis ses débuts et on peut maintenant faire des recherches d’emploi sur des régions précises et postuler directement en ligne. Par exemple si je cherche un job en marketing à Londres sur LinkedIn, voici ce que je trouve :

 

linkedin

Je peux ensuite cliquer sur “create job alert” pour recevoir directement dans ma boîte mail les nouvelles offres du genre tous les jours. Evidemment, on peut annuler ces alertes une fois qu’on a trouvé un job. Ensuite, tu as juste à parcourir les différentes offres et postuler directement via LinkedIn. Certaines annonces redirigent sur le site de l’entreprise qui recrute, c’est pas un problème tu peux postuler quand même.

L’avantage en passant par LinkedIn, c’est que si l’un de tes contacts est connecté d’une façon ou d’une autre à l’entreprise qui t’intéresse, ça peut être un plus. Par exemple, peut-être que tu étais ami avec le recruteur qui recrute pour cette annonce au lycée. Dans ce cas-là, tu peux le contacter directement avec un message personnalisé. Ou peut-être qu’on pourra te recommander pour ce job.

Postuler, postuler, postuler !

Ca va te paraître “spammant” mais n’hésite pas à postuler aux jobs qui t’intéressent même si tu ne corresponds pas à 100% aux critères recherchés. Pourquoi ? Dans certaines industries où il y a moins de candidats, les recruteurs ont une certaines flexibilité et peuvent prendre des personnes qui ne correspondent pas totalement au job.

Comment obtenir des recommandations sur LinkedIn ?

C’est pas si compliqué : il faut demander aux gens de vous recommender 🙂

A chaque fois que vous quittez un poste, n’hésitez pas à demander à vos anciens collègues s’ils seraient d’accord pour vous demander une recommendation. Vous pouvez aussi leur en donner une. De cette façon, si un recruteur ou une entreprise tombe sur votre profil (eux aussi peuvent chercher sur LinkedIn), ils verront que vous avez été recommandé par vos collègues ce qui est toujours rassurant !

Utiliser la version Premium de LinkedIn ou pas ?

Personnellement, je l’ai utilisé une fois l’an dernier pour voir. Ca permet d’envoyer des messages privés à n’importe qui (ça me servait aussi dans mon boulot) et on a aussi des informations pratiques telles que : la moyenne des salaires pour ce type de job, comment on se situe par rapport aux autres candidats… Honnêtement, on peut très bien s’en passer.


Utiliser LinkedIn pour chercher un job à l’étranger en particulier

Les conseils précédents peuvent s’appliquer à tous les profils LinkedIn mais ne sont pas spécifiques à la recherche d’un job à l’étranger. Comment faire si vous cherchez un poste ailleurs ? Voici la liste des éléments que je mettrais en place :

Avoir son profil en anglais

Quitte à le faire vérifier par un natif pour s’assurer qu’il n’y a pas d’erreurs. Pensez à bien décrire vos missions, succès, compétences…Attention, si vous avez signé un NDA (non-disclosure agreement) il est possible que vous ne soyez pas en mesure d’en dire trop. Respectez toujours les NDA ou vous pourriez avoir des problèmes.

Détaillez vos diplômes

En France, on connaît le système mais gardez en tête qu’un recruteur étranger ne connait pas le système français donc il ne faut pas hésiter à expliquer. Par exemple, un master professionnel n’existe peut-être pas dans le pays où vous postulez donc il faut expliquer le principe.

Suivre les groupes/entreprises qui vous intéressent

Si vous êtes spécialisé dans un domaine en particulier, vous pouvez suivre les “groupes LinkedIn” qui s’y rapportent ainsi non seulement vous vous tenez au courant de l’actualité de l’industrie mais aussi des annonces éventuelles. Même chose pour les profils d’entreprise : si une entreprise en particulier vous intéresse, vous pouvez la suivre sur ce réseau social et être au courant de toutes ses actualités.

Postuler aux annonces de jobs à l’étranger

Si vous savez où vous voulez aller et que votre profil est complet (voir ci-dessus), vous n’avez plus qu’à postuler pour trouver un job à l’étranger grâce à LinkedIn. Concrètement : si par exemple je cherche un job en marketing à Berlin, je tape “marketing” et sélectionne “Berlin” pour voir toutes les offres qui s’y rapportent. Il n’y a ensuite plus qu’à postuler et à attendre. Là encore, on peut créer des alertes de sorte qu’il n’est pas nécessaire de se connecter tous les jours.

linkedin-berlin

Lettre de motivation ou pas ?

Personnellement, je n’en ai jamais écrit : je postule directement aux jobs qui m’intéressent et je ne prends que rarement la peine de laisser un message personnalisé car je bosse dans un domaine où il y a peu de candidats pour beaucoup d’annonces. Dans ce cas précis, on peut se passer de lettre de motivation. On ne me l’a jamais reproché. Mais si vous êtes dans un domaine compétitif avec peu d’annonces et beaucoup de candidats alors prenez quand même le temps d’en faire une 😉

Et toi ami lecteur, as-tu déjà trouvé un emploi à l’étranger grâce à LinkedIn ?

 

 

Comments
30 Responses to “Trouver un emploi à l’étranger grâce à LinkedIn”
  1. C’est intéressant ton article, à vrai dire je me suis toujours demandée si cela pouvait vraiment “marcher”.

    J’ai un compte Linkedin et tiens mon profil à jour, en me disant que cela pourra peut-être me servir un jour (et qu’en tout cas cela ne me coûte pas grand chose de le faire!), mais je n’ai aucun exemple autour de moi de gens ayant trouvé par ce biais…

    • Lucie says:

      J’étais un peu sceptique jusqu’à la semaine dernière mais là ça m’a étonnée quand même. Bon, ça prend du temps il faut contacter les boîtes et tout et tout mais en même temps si ça marche ça vaut le coup je pense. Je sais pas comment c’est en France mais ici ça recrute pas mal par LinkedIn. C’est à creuser 🙂

      • Je suis d’accord avec toi, à creuser! 🙂

        J’ai toujours tendance à me dire que si on cherche un boulot de toutes façons il faut multiplier les pistes…Linkedin en est une parmi d’autres!

        En France, le grand concurrent de Linkedin est Viadeo. Je ne sais pas quel est le leader en revanche…

        • Lucie says:

          Je crois qu’en France Viadeo est plus present mais a l’echelle mondiale je pense que c’est LinkedIn. Du coup je vais remettre a jour mes profils 🙂

  2. Mili says:

    J’ai aussi un compte Linkedin, mais je ne m’en sers pas beaucoup à vrai dire (du moins pas activement)… mais après avoir lu ton article, je me dis que ça serait pas mal que je m’y mette plus sérieusement (ça ne peut pas faire de mal, de toute façon). Je ne pensais pas qu’on pouvait réellement trouver un boulot par ce biais, du moins aussi “facilement”. Une bonne chose à savoir 😉

    • Lucie says:

      Je crois que ca depend pas mal du secteur dans lequel on travaille, pour ce qui est des metiers d’Internet je pense que ca peut marcher pas mal. J’ai eu pas mal de recruteurs qui rentraient en contact avec moi comme ca mais aussi des chefs d’entreprise. J’ai jamais donne suite car ca ne s’est pas trouve au moment ou je cherchais du travail mais la prochaine fois j’essaierai, apres tout pourquoi pas! 🙂

  3. Isa tout simplement ... says:

    Merci pour cet article très interessant !
    J’ai mon profil à jour sur Linkedin mais n’avait pas vu cet outil de recherche …

    • Lucie says:

      Je ne l’ai pas decouvert tout de suite non plus, je me sers pas vraiment de LinkedIn mais je commence a y penser car je ne dirais pas non a une autre experience a l’etranger. Si jamais ca marche je referais un article!

  4. Cecile says:

    Depuis que je suis sur LinkedIn j’ai plus ou moins régulièrement des RH qui m’ajoutent à leurs contacts et/ou m’écrivent pour me proposer des jobs. Pour l’instant rien qui n’a retenu mon attention car rien sur Berlin et j’suis pas prête pour la Bavière (c’est de là que viennent la majorité de spropositions qui me sont faites) ! ^^ Je mets mon profil à jour régulièrement, je suis aussi sur d’autres sites de recherches d’emplois à l’international (je sais plus lesquels) et je reçois des mails d’offre alors que je cherche pas (c’est bon pour le moral :p).
    Mes 2 vrais jobs à l’étranger je les ai trouvés via internet : Dublin grâce au site du Pôle Emploi International et Berlin sur un site irlandais.

    Il y a aussi Eures, un outil de l’UE pour chercher dans différents pays du continent. Et j’en oublie, vu que je ne suis pas en recherche active pour le moment (je garde juste les yeux ouverts si jamais une opportunité intéressante se présente).

    • Lucie says:

      Hum…oui c’est vrai qu’il y a aussi les sites internet. J’ai eu aussi pas mal de personnes qui entraient en contact mais je n’ai aps donne suite car ce n’etait jamais au bon moment. J’ai remarque qu’en Baviere il y a pas mal d’offre (du moins il y en avait il y a un mois), c’est pas bien la-bas? On pensait a l’Allemagne et a la Suisse pour la prochain expatriation, apres c’est qu’une vague idee pour le moment.

  5. Merci pour ces conseils précieux, LinkedIn, j’ai un peu laissé de côté et pourtant j’en entend que du bien.

  6. Romain Be says:

    Je connais des personnes qui trouvent des clients par linkedin ou qui se font des relations par ce site pour avoir des clients. C’est un outil très puissant et il aide vraiment beaucoup!

    • Lucie says:

      Oui c’est vrai qu’il y a aussi le cote client, la ou je travaille les gens du service commercial s’en servent pas mal pour trouver des clients. Tu as essaye de trouver un job via LinkedIn personnellement?

  7. Morgane D says:

    Moi aussi j’aurais bien voulu pouvoir utiliser LinkedIn car j’ai vu pas mal de gens qui en tiraient profit… mais j’ai l’impression que c’est quand même réservé à des profils très bien calibrés et assez stéréotypés.
    Du style, les ingénieurs qu’on recherche toujours, les métiers du web… Et puis il faut avoir le bon diplôme et la bon expérience. Pour les profils plus atypiques ou pour des postes un peu plus compétitifs, je ne suis pas sûre que ça fonctionne si bien!
    Enfin à explorer pour ma prochaine expat 🙂

    • Lucie says:

      Je suis d’accord avec toi ca ne peut pas marcher avec tout. Je crois qu’au niveau international ils sont plus attires par l’experience que par les diplomes par contre. Bien sur ca doit aider de travailler dans un domaine dans lequel on est diplome mais je ne sais pas dans quelle mesure. La par exemple, le gars est developpeur mais diplome en management/finances donc c’est pas vraiment le meme domaine mais il a 7 ans d’experience en tant que dev web.

  8. Chloé says:

    Je ne connaissais pas trop Linkedin, mais c’est vrai qu’aujourd’hui, dans certains domaines, appartenir à ce genre de réseaux sociaux est un plus, et accorde plus de chances de dénicher un emploi… Cela me fait penser à une amie, qui après avoir fait des études de commerce, s’était créé un profil Twitter , juste destiné aux DRH qui lui faisaient passer ses entretiens, pour leur prouver qu’elle savait utiliser les réseaux sociaux.

    • Lucie says:

      Et ca a marche sur Twitter? Je crois que ces reseaux marchent mais pas pour tout le monde, par exemple pour les metiers d’internet, ingenieur, commerciaux ca devrait fonctionner mais pour les autres je ne suis pas 100% sure.

  9. Nath' says:

    Bonjour Lucie,
    Je n’ai jamais cherché un job à l’étranger via les réseaux sociaux, ni un job à l’étranger tout court d’ailleurs.
    J’ai un profil Linkedin mais je ne m’en sers pas beaucoup. Il faut dire que quand tu veux être présent sur pas mal de réseaux, cela devient vite une activité à plein temps ! 😉 Mais en tout cas dans les métiers du web, je pense que c’est une bonne piste à explorer !

    • Lucie says:

      Bonjour Nath, complètement d’accord avec toi. Pour être honnête, j’ai mon profil LinkedIn à peine mis à jour et Viadeo histoire de. Mais vu que Viadeo est plutôt basé sur la France, je ne compte pas faire particulièrement d’efforts sur celui-là. Tout dépend vraiment du secteur dans lequel on cherche et dans lequel on est spécialisé au final. Je pense que la prochaine fois que je chercherais à l’étranger je tenterais le coup histoire de voir si c’est aussi facile que pour cette personne citée dans l’article.

  10. Lucie says:

    Je dois m’y mettre plus sérieusement, mais c’est vrai que pour l’instant je ne l’ai pas fait! Cool que l’on puisse trouver un job dans ce sens. Dans ma To do List 2013! Promis! 😉

    • Lucie says:

      Tu me diras si ça a marché pour toi, il est possible que j’essaie aussi dans les mois à venir. J’ai un peu mis mon profil à jour mais pas vraiment fait d’exercice de networking. Pas encore 🙂

  11. Leslie@Voyage Perou says:

    J’ai l’impression qu’ici (au Québec), tout le monde a linkedin mais peu de gens l’utilisent en fait.. À moins que ce soit dans certains domaines bien précis. Enfin, à part aller fouiller sur les gens avec qui je travaille pour les connaître un peu plus (déjà que je les rencontre très rarement), je ne l’utilise pas vraiment. Par contre, oui, il faut absolument le tenir update. C’est comme pour FB, pour une entreprise c’est mieux de ne pas avoir de page, plutôt que d’en avoir une updatée chaque seulement 3 semaines. Ça me tue, je comprends pas encore comment certains osent faire ça hehe

    • Lucie says:

      Vous avez un autre reseau pro au Quebec? D’accord avec toi sur les pages FB d’entreprise, autant rien avoir que de creer quelque chose et de ne pas le maintenir 🙂

  12. En Thaïlande j’ai trouvé de nombreux contacts sur “linkedin”, mais il s’agit majoritairement d’Occidentaux…
    Je pense que c’est une “aide” parmi tant d’autres pour trouver du travail et plus particulièrement à l’étranger…! Mais il ne faut pas négliger les voix traditionnelles, telles que répondre à des annonces, les candidatures spontanées…

  13. Bonjour Lucie,

    Très bonne article, j’entends depuis longtemps parler de Linkedin ou reçois des emails pour m’inscrire mais je n’ai jamais pris le temps de la faire, maintenant que je connais un peu mieux l’utilité de ce réseau pourquoi pas, je vais peut-être faire le pas dans les prochains jours…

    Cela permet de faire des rencontres professionnelles notamment ce qui est toujours très intéressant… 🙂

    À bientôt, et merci pour cet article;
    Vincent

    • Lucie says:

      Oui je crois aussi que c’est un bon outil de networking, beaucoup de gens l’utilisent pour ca et ca peut s’averer tres efficace pour peux qu’on connecte avec les bonnes personnes. Ca prend pas mal de temps quand meme: tenir son profil a jour, connecter avec les gens…personnellement je n’ai pas encore fait tout ca mais j’y pense.

Leave A Comment

Follow me:

Les archives

Cookies – Mentions légales

A propos…

MyTourduGlobe est un blog hybride: à la fois blog de voyage et blog d'expatriation. Je m'appelle Lucie et je vis au Royaume Uni. Plus précisément je vis à londres depuis 2010, avant cela j'ai vécu en Roumanie. L'expatriation et moi, c'est une grande histoire d'amour comme tu pourras le voir au fil des articles!

Mais ce site, c'est aussi un blog de voyage. En effet, dès que possible j'aime voyager: que ce soit au Royaume Uni ou ailleurs dans le monde. Vous voulez en savoir plus? Parcourez mon blog de voyage et ma page "à propos" pour apprendre à mieux me connaître.