Vie en entreprise à Londres: les 7 commandements

Parlons monde de l’entreprise aujourd’hui, comme tu t’en doutes travailler en Angleterre n’est pas tout à fait la même chose que travailler en France (ou ailleurs), il y a quelques différences. Du moins je crois. Mon expérience professionnelle en France se limite à mon job étudiant de vendeuse et à mes jobs d’été à la campagne, on pourrait mieux faire! Néanmoins, nos amis  britanniques ont quelques habitudes, parfois je me demande si ce n’est pas spécifique à la boîte où j’étais…

1- Au pub tu iras

Le vendredi soir à 5h30 pétante, il est vivement conseillé d’aller au pub avec les collègues. La soirée au pub c’est l’occasion de connaître ses collègues dans un autre contexte. Dans l’équipe où je travaillais par exemple nous étions 12, 4 anglais seulement. Les autres: une allemande, une polonaise, une américaine, une italienne, une hollandaise… (oui beaucoup de filles!) Ca fait beaucoup de choses intéressantes à se raconter, sans parler que si tu veux améliorer une de tes langues tu as juste à demander ‘hé, G. tu aurais des conseils sur les cours d’italien à Londres ” (G, c’est ma cheffe, elle est italienne, j’en déduis qu’elle s’y connait!). Voilà, donc le pub c’est l’occasion de se connaître plus. Apparemment, c’est bien aussi pour le networking si on veut monter les échelons, ça c’est pas mon truc. Va savoir pourquoi je me retrouve toujours à discuter avec le service de compta…ça va pas beaucoup aider! 🙂

 

biere au pub

 

2- Des heures supp’ tu feras

Beaucoup d’heures supp’, pas forcément payées et pas forcément de jours de récup’. Mais on te dit merci quand tu as ton entretien trimestriel avec ton manager! Oui, quand même. ‘Merci’ ça paie pas les factures en même temps. En Angleterre, j’ai l’impression qu’on aime les gens qui s’investissent à fond dans le travail sans compter leurs heures. Là, je veux bien mais pas tous les jours. Franchement, passer ses soirées au bureau non merci! On aime vivre sa vie de temps en temps! Normalement à 5h30 le boulot est finit, mais personne ne bouge…donc tu te sens obligé de rester à ton bureau jusqu’à ce que quelqu’un bouge!

3- Les grandes messes tu découvriras

Ca, je crois que c’est spécifiques aux grandes entreprises. Tous les mois, réunion générale: directeurs, assistants, managers…Tout le monde se retrouve à la réception et on présente les objectifs à venir, les nouveautés, nouveaux clients…Le tout arrosé de vin et de mince pies (il faut aimer). Ces grandes messes sont l’occasion de présenter les New Starters.

Les new starters doivent effectuer une petite épreuve devant le reste de la boîte, ensuite ils sont considérés comme faisant partie de l’équipe. Bizutage tu dis? C’est rien de méchant et si tu gagnes tu remporte une bouteille de champagne. Par exemple: j’ai du faire glisser un after eigth de mon front à ma bouche…ben c’est pas facile! J’ai pas gagné la bouteille 🙁

4- Trolley Dolly: on aime le vendredi

En général, on aime le vendredi car cela signifie week-end. Le vendredi dans certaines entreprise, c’est aussi le jour de Trolley Dolly. C’est à dire: on prend un new starter et on lui fait pousser un chariot plein de nourriture parmi les différents départements. Bon moyen de faire connaissance avec ses collègues. En fonction de ce que tu as sur ton trolley tu es plus ou moins populaire.

cheesecake trolley dolly

photo: runningforcheesecake.blogspot.com

5- Des cartes tu signeras

A chaque anniversaire, départ, naissance…tu signes une carte et tu donnes des pièces pour le cadeau. Je pense que ça se fait aussi en France ça. Ce qui me dépasse, c’est que cette année j’ai signé des dizaines de cartes pour des gens que je ne connais pas!! “Joyeux Anniversaire …”, un jour il faudra qu’on fasse connaissance! Mais bon c’est sympa. Ca fait toujours plaisir. Quand on y pense les cartes sont couvertes de “Joyeux anniversaire + nom” de gens qu’on connait pas 🙂

6- Ton manager est ton ami

Un point important: ton manager est en général pas très loin de ton bureau du coup pour lui parler c’est super facile. Pas besoin de prendre rendez-vous, tu lèves les yeux de ton écran et il est là! Ton manager t’écoutes et prends note de ce que tu dis! Ton manager ne dit pas que ton idée est super nulle et qu’on va faire comme si tu n’avais rien dit, non. En Angleterre, ton idée “est intéressante et mérite qu’on y pense, on peut cependant l’améliorer”! Et toc! On veut te faire progresser et on t’encourage beaucoup, ce que je trouve personnellement très bien!

7- Les soirées d’entreprise

Genre la Christmas Party, la “on a un nouveau client” party…tu y vas parce que 1) tu veux te faire bien voir, 2) tu n’as pas envie de te prendre des réflexions comme quoi tu n’y es pas allé et 3) Boisson et nourriture gratuit et à volonté. Je vais te dire, à chaque fois je me disais, “ce coup-ci non, j’y vais pas” et à chaque fois je me suis bien amusée! Comme quoi!

Ami lecteur, je suis parfois très critique quand je parle de la vie au boulot en Angleterre (pas seulement sur le blog, si tu m’entendais le soir!) mais il faut reconnaître qu’il y a des points positifs! Sinon, toi-même tu as des expériences intéressantes à partager? A Londres, à Madrid, à Berlin, à Tokyo, à Lauzanne (jamais pensé à visiter Lausanne jusque là, mais pourquoi pas)? Ca pourrait être intéressant de comparer nos expériences, non? Si quelque chose t’as frappé? Si tu es en France, est-ce que tu envisages d’améliorer ton niveau d’anglais et de te lancer toi aussi dans l’aventure qu’est l’expatriation?

 

 

Comments
10 Responses to “Vie en entreprise à Londres: les 7 commandements”
  1. Gizeh says:

    Très intéressante analyse ! C’est quand même similaire au système américain dans le sens ou selon moi ça favorise l’esprit d’équipe et les relations chaleureuses au travail et en dehors. J’imagine que faire des heures sup est moins contraignant quand on est “ami” avec ses collègues. Bientôt, une analyse de la vie en entreprise en Australie !!

    • Lucie says:

      Oui bientot la meme en Australie 🙂 En fait en theorie c’est sympa comme culture d’entreprise mais quand on a pas mal de projets perso a cote c’est agacant. 🙂

  2. Rose-Amoureuse says:

    Je tombe sur ton article alor que voila, je suis en train d’hésiter pour partir en Angleterre l’an prochain et travailler sur place… Sauf que voila, j’ai un très mauvais anglais. Peux-tu me dire si il est possible de travailler en Angleterre avec niveau bien faible ? Merci…

    (fournier.roselyne@gmail.com)

    • Lucie says:

      Tu peux m’envoyer un mail @ lucie.oge@gmail.com j’essaierai de repondre a tes questions. Je viens d’arriver a Sydney donc je ne promets pas de repondre vite, surtout qu’on a pas internet a l’auberge de jeunesse 🙁 Mais promis je te reponds, ca te laisse le temps de me poser toutes tes questions 😉

  3. touteouïe says:

    Je suis en train de faire ma dernière semaine de boulot à Leeds après 18 mois dans une boite assez grande (70-80 personnes environ) et je dois dire que tout ce que tu dis marche aussi dans le Yorkshire : les fêtes, les réunions alcoolisées mensuelles (avec le patron qui paie une fois qu’on est au pub), les sorties trimestrielles, les cadeaux d’anniversaires. Nous on n’a pas le Trolley Dolly mais on a le petit dej le vendredi (bon c’est de notre bourse, donc c’est comme on veut) bref, ils chouchoutent aussi pas mal les employés. Après effectivement, si tu as une minute de retard dans l’année ils le remarquent mais ils vont pas remarquer que tu viens au boulot avec 40 de fièvre tout ça parce que tu veux montrer que les Frenchies sont pas des feignants comme ils ont l’idée reçue bien souvent… 🙂

    Enfin je sens que ça va me manquer tout ça!

    • Lucie says:

      Oui c’est vrai que le retard c’est pas pardonne. J’avais de la chance car mon chef prenait le meme train que moi, une ligne completement merdique du coup il savait que ce n’etait pas volontaire 🙂 Tu vas ou apres Leeds?

  4. Je m’étais expatrié en Afrique du Sud et en Egypte pour améliorer mon anglais mais je ne connais pas l’organisme dont tu parles.

  5. Lucie says:

    ESL est plutôt connu, je n’ai pas personnellement essayé (j’ai fait une fac de langues donc pas spécialement besoin) mais j’en ai beaucoup entendu parler et je connais des gens qui ont utilisé leurs services, apparemment ils en sont content. Je m’intéresse à eux pour le côté enseignement par contre, pour peut-être enseigner à l’étranger un jour…qui sait! Wow Egypte!! Ca a dû être génial comme expérience!

  6. Lucie says:

    Euh Lausanne plutot non?
    Je me retrouve dans certaines choses dans la boite ici, d’autres absolument pas. Mais ici, c’est un peu hybride avec la boite moitié francaise, moitié anglaise…
    Franchement, le monde du travail c’est cool ici. C’est plus informel, plus relax, ca bouge, ils sont ouverts aux jeunes et aux gens qui ont des bonnes idées. Dans les moins… horrible protection sociale, peu de vacances, pas de retraite…

    • Lucie says:

      Oui, corrigé (encore pas les yeux en face des trous 🙁 ) C’est vrai que dans une boîte hybride ça doit être différent, ta boîte est plus petite aussi donc j’imagine qu’ils ont leur propre culture d’entreprise.

      Je te rejoins sur le monde du travail en général, en Angleterre on te laisse essayer et montrer de quoi tu es capable (parce que honnêtement on est capable de pas mal de chose même sans le diplôme adéquat!). On peut progresser vite si on s’investit dans son travail, bon et si on est intéressé par grimper l’échelle. Mais c’est vrai qu’il y a beaucoup de possibilités.

Leave A Comment

Follow me:

Les archives

Cookies – Mentions légales

A propos…

MyTourduGlobe est un blog hybride: à la fois blog de voyage et blog d'expatriation. Je m'appelle Lucie et je vis au Royaume Uni. Plus précisément je vis à londres depuis 2010, avant cela j'ai vécu en Roumanie. L'expatriation et moi, c'est une grande histoire d'amour comme tu pourras le voir au fil des articles!

Mais ce site, c'est aussi un blog de voyage. En effet, dès que possible j'aime voyager: que ce soit au Royaume Uni ou ailleurs dans le monde. Vous voulez en savoir plus? Parcourez mon blog de voyage et ma page "à propos" pour apprendre à mieux me connaître.